Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a poursuivi sa progression vendredi. L'indice réunissant ses 20 valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI), a fini en augmentation de 0,39% à 9002,96 points. Après avoir ouvert dans le rouge, le SMI a accentué ses gains dans l'après-midi.

Le SLI a terminé en hausse 0,29% à 1354,87 points et le SPI a gagné 0,38% à 9231,05 points. Sur les trente blue chips, 22 ont gagné du terrain, huit ont reculé.

Séance calme

Le relâchement du franc a joué un rôle positif. Il est repassé en dessus de 1,09 franc pour 1 euro et de 1,03 franc pour 1 dollar, pour la première fois depuis 2010.

Dans l'ensemble, cette journée du "Black Friday" qui marque traditionnellement le lancement de la saison des achats de Noël aux Etats-Unis, a été calme. Les marchés américains fermaient, en effet, plus tôt.

En matinée, l'ambiance a été plombée par la chute des Bourses chinoises. Celles-ci ont souffert de l'annonce d'enquêtes des autorités locales contre des grandes maisons de courtage. Les données sur les revenus des entreprises industrielles chinoises se sont aussi révélées décevantes.

En zone euro, les signaux économiques sont divergents: la confiance économique a atteint son plus haut niveau depuis des années en novembre. Mais le climat des affaires s'est troublé de manière surprenante.

Adecco en tête

Dans le détail, Adecco a progressé de 1,2%, poursuivant sur sa ferme lancée des deux séances précédentes. Swiss Life (+1,1%) suit au deuxième rang. L'assureur-vie est en verve depuis la journée des investisseurs de mercredi où il a présenté ses nouveaux objectifs 2016-18 et promis une augmentation du dividende.

Parmi les autres assureurs, Bâloise (+0,6%) et Swiss Re (+0,4%) ont fait un peu mieux que Zurich Insurance (+0,3%). Selon des rumeurs, Swiss Re offrirait plus de chances d'augmentation que de risques de baisse du dividende.

Sur le plan bancaire, UBS (+0,6%) et Credit Suisse (+0,5%) ont fini avec le gros du peloton.

Avec des gains respectifs de 0,5%, 0,6% et 0,3%, Nestlé, Roche et Novartis ont soutenu l'indice SMI. Selon un article de presse, Novartis envisagerait de vendre sa division Alcon, spécialisée dans les produits de soins oculaires. Le géant rhénan a refusé de commenter.

Au niveau du secteur du luxe, Richemont et Swatch (chacune +0,5%) ont aussi progressé. Les deux entreprises ont profité de la fermeté du dollar, après avoir souffert en début de matinée du plongeon des marchés chinois.

LafargeHolcim en repli

Dans le camp des perdants, figure Aryzta (-3%). Depuis le début de l'année, le titre du boulanger industriel a perdu près de 40%.

Les autres perdants sont LafargeHolcim (-1,7%) et Galenica (-1,3%). A l'inverse d'Aryzta, le titre Galenica a gagné près de 95% depuis le début de l'année.

Sur le marché élargi, Dottikon ES a gagné 9,6%, après la publication de ses chiffres semestriels. Les valeurs immobilières comme Peach Property (+5,2%) et Hiag (+4,3%) ainsi qu'industrielles comme Bobst (+5,8%) et Starrag (+3,9%) ont aussi eu le vent en poupe.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS