Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Bourse suisse emportée par les tensions commerciales

A l'instar des autres marchés, la Bourse suisse a été plombée par les tensions protectionnistes (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

La Bourse suisse a fini nettement dans le rouge jeudi face aux menaces de guerre commerciale. L'indice vedette SMI a clôturé sur une baisse de 1,66% par rapport à la veille, à 8637,87 points.

Le Swiss Leader Index (SLI) a lâché 1,85% à 1420,43 points et l'indice élargi SPI 1,61% à 10'083,63 points. Les trente principales capitalisations ont terminé dans le rouge, à l'exception du groupe bernois Vifor Pharma.

Outre-Atlantique, les principaux indices américains évoluaient en forte baisse, sous les nouvelles menaces de mesures protectionnistes formulées par le président américain Donald Trump à l'encontre la Chine.

Les marchés s'inquiètent d'une possible guerre commerciale. Washington va initier des mesures punitives ciblant pour 50 milliards de dollars d'importations venant de Chine, pays qu'il accuse de "concurrence déloyale" et de vol de propriété intellectuelle.

Banques dans le rouge vif

Les principaux perdants ont été Julius Baer (-3,8%), UBS (-3,5%) et Clariant (-3,4%). La troisième banque, Credit Suisse (-3%), a également été chahutée. Clariant a été traité hors dividende de 0,50 franc. Le bon Schindler (-3%) a également été traité hors dividende de 4 francs.

La filiale américaine de Roche (-1,2%), Genentech, a décroché mercredi soir auprès du régulateur aux Etats-Unis (FDA) un feu vert pour la commercialisation d'un dispositif d'injection prérempli de Lucentis (ranibizumab). Toujours dans le camp des poids lourds, Nestlé (-0,8%) s'en est mieux tiré que Novartis (-1,5%).

UBS et Vontobel ont relevé l'objectif de cours de Partners Group (-1,8%). L'analyste d'UBS juge notamment que l'entreprise est bien positionnée pour profiter des évolutions sur le long terme. Lonza (-2,9%) a conclu un accord de licence avec le bâlois Tillotts Pharma pour une ligne de cellules.

Seul titre à échapper au rouge à la clôture, Vifor Pharma (+0,2%) a vu sa recommandation relevée par Kepler Cheuvreux, qui a aussi fortement rehaussé l'objectif de cours. L'analyste estime que Ferinject/Injectafer atteindra le statut de moteur de ventes (1 milliard de francs) d'ici 2020.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.