Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a terminé en léger recul jeudi, avant la décision de la Réserve fédérale américaine (Fed) sur les taux d'intérêt, attendue vers 20h00. L'indice des valeurs vedettes (SMI) a perdu 0,25%, clôturant à 8849,43 points.

Le SLI a perdu 0,27% à 1307,19 points et le SPI 0,18% à 9031,32 points. Sur les trente blue chips, 17 ont reculé, douze avancé et Bâloise a fini inchangé.

Le marché a évolué en dents de scie, avec un plus bas dans l'après-midi, avant de remonter à ses niveaux de clôture de la veille pour tendre à nouveau à accentuer ses pertes tout à la fin. La décision de la Banque nationale suisse (BNS) de maintenir inchangée sa politique monétaire est passée inaperçue.

Dans l'ensemble, la séance a été marquée par la retenue des investisseurs avant la décision de la Fed. On continuait de se demander si l'institut américain augmenterait son taux directeur pour la première fois depuis la crise financière, ou s'il déciderait d'opter pour une nouvelle temporisation. Les données américaines du jour, mitigées, n'ont pas suscité d'intérêt.

Pas de tendance

Avant la décision de la Fed, il n'y a pas de tendance claire au niveau des titres. Dans le camp des perdants, UBS a perdu 0,9%, alors que Credit Suisse a gagné 0,4%. Ce dernier a annoncé que les résultats de son examen stratégique seront présentés le 21 octobre prochain.

Selon de récents articles de presse, la grande banque est sur le point de procéder à une profonde transformation, avec notamment l'abandon des affaires de Private Banking aux Etats-Unis et une réduction massive de la taille de la banque d'investissements.

Dans le camp des poids lourds défensifs, Roche fini en baisse de 1,2%, Novartis de 0,4% alors que Nestlé a gagné 0,8%. Filiale de Roche au Japon, Chugai a demandé une demande d'extension de l'homologation d'Avastin pour traiter des patientes atteintes de cancer du col de l'utérus récurrent ou à un stade avancé, une information sans grande influence pour le cours du titre.

Parmi les autres gros perdants, Swisscom a cédé 1,5% et Syngenta 1,2%. L'agrochimiste bâlois ne parvenant pas à convaincre les investisseurs et les analystes au lendemain de la journée R&D, qui s'est déroulée sans "breaking new", a commenté la BC de Zurich. Jefferies estime que la présentation a montré une lacune du pipeline entre 2017 et 2020.

Richemont progresse encore

Dans le camp des gagnants, Richemont s'est encore approprié 0,7% et Swatch 0,5%. Mercredi, Richemont avait publié des chiffres intermédiaires convaincants. Le plus gros gagnant était Aryzta (+1,5%), sans information spécifique.

Sur le marché élargi, Coltene a gagné 3,5% au lendemain de l'annonce d'un partenariat avec Sirona. HBM Healthcare a avancé de 1,0% après l'annonce d'un succès en phase III pour un produit d'une de ses participations.

Georg Fischer a gagné 1,2%, profitant de l'annonce de l'intention de développer la finition en Suisse, une information que Vontobel a qualifiée de fondamentalement positive. OTI Energy a bondi de 32%: la société de participations tessinoise propose une restructuration de capital à ses actionnaires.

ATS