Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ouverture mitigée de Wall Street, qui avait atteint des records la veille, semble avoir momentanément refroidi l'ambiance à la Bourse suisse (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé en nette hausse mercredi, un peu loin toutefois des sommets atteints en début d'après-midi. Après avoir frôlé un plus haut annuel de 9148,61 points, le Swiss Market Index (SMI) s'est replié sous la barre des 9100 points avant de la repasser.

Le SMI a gonflé de 0,75% à 9122,68 points, avec un plus haut à 9142,62 et un plus bas à 9073,29. Le Swiss Leader Index (SLI) s'est étoffé de 0,89% à 1458,71 points et le Swiss Performance Index (SPI) de 0,76% à 10'388,68 points. Sur les 30 valeurs vedettes, deux ont reculé et 27 ont progressé. Sonova a terminé stable.

L'ouverture mitigée de Wall Street, qui avait atteint des records la veille, semble avoir momentanément refroidi l'ambiance. La place new-yorkaise se teintait en effet plutôt de rouge. L'indice Dow Jones était l'un des rares à progresser, oscillant autour de la marque historique des 22'000 points franchie la veille.

Toujours outre-Atlantique, les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse moins marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés en fin d'après-midi par le département américain de l'Energie (DoE). Les réserves commerciales de brut ont reculé de 1,5 million de barils, pour revenir à 481,9 millions.

Le président américain Donald Trump a promulgué mercredi, malgré ses réserves, les nouvelles sanctions économiques contre la Russie, adoptées par le Congrès pour punir Moscou de l'ingérence dans l'élection présidentielle américaine.

Meilleures perspectives

En Suisse, le climat de consommation compilé par le Seco s'est établi à -3 points en juillet, son meilleur niveau depuis trois ans. L'indice PMI des directeurs d'achat a progressé de 0,8 points à 60,9 points en juillet, au-dessus des attentes des économistes. Les chiffres d'affaires dans le commerce de détail ont augmenté de 1,1% en valeur nominale sur un an en juillet.

A la Bourse suisse, le trio de tête se composait de Givaudan (+2,5%), Swiss Life (+2,4%) et Kühne+Nagel (+2,2%).

Dans le camp des poids lourds, Novartis (+0,4% à 82,75 francs) a poursuivi sur sa lancée positive des trois dernières semaines. Le plus haut de l'année de 84,35 francs n'est plus très loin. Roche et Nestlé ont fait mieux en prenant tous deux 0,7%.

SGS (+1,0%) a annoncé l'acquisition de deux nouveaux laboratoires sur le Vieux continent. L'italien CTR Consulting Testing Research et le néerlandais Maco Customs Service viennent ainsi compléter le portefeuille du numéro un mondial de l'inspection et de la certification.

Commande en Irak pour ABB

ABB (+0,4%) a décroché une commande de 30 millions de dollars (28,7 millions de francs) en Irak. Le montant a été comptabilisé au 2e trimestre.

Bernstein a relevé l'objectif de cours de Clariant (+0,6%) et a confirmé "outperform". L'analyste juge que la probabilité d'une fusion avec Huntsman est de 60%, mais pense que ce rapprochement ne générerait pas assez de valeur.

Après les chiffres intermédiaires de Sonova, HSBC a relevé l'objectif de cours et a confirmé "hold". L'analyste estime notamment que les attentes autour du spécialiste de l'audition sont élevées et que les chances de voir l'action surperformer le marché sont faibles.

Kepler Cheuvreux a abaissé l'objectif de cours de Dufry (+1,6%) et a confirmé "buy". L'analyste a notamment abaissé ses prévisions pour l'Ebitda de 4% sur la période 2017-19. Il anticipe par ailleurs, à terme, un rachat du groupe par le chinois HNA. Les deux perdants étaient Vifor et Sika (-0,5%).

ATS