Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'indice vedette Swiss Market Index (SMI) a fini en hausse de 0,76% à 8229,55 points, soutenu par le pétrole (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a poursuivi son mouvement haussier jeudi, pour la cinquième séance de suite. Le marché a été soutenu par la hausse des prix du pétrole.

Le Brent de mer du Nord a repassé la barre des 50 dollars (49,50 francs) le baril. Il s'agit d'une première depuis six mois.

Prudence de mise

La prudence et la retenue ont toutefois caractérisé l'attitude des intervenants, en raison des risques, ces prochaines semaines, avec le vote britannique sur l'appartenance à l'Union européenne (UE) et la possible hausse du taux directeur de la Réserve fédérale américaine (Fed), ont expliqué des courtiers. Cette prudence se reflétait à Wall Street, en petite hausse en début de séance.

Dans le détail, l'indice vedette Swiss Market Index (SMI) a fini en hausse de 0,76% à 8229,55 points, avec un plus haut du jour à 8234,28 points 40 minutes avant la clôture et un plus bas à 8159,67 peu après l'ouverture. Le SLI a gagné 0,75% à 1251,49 points et le SPI 0,72% à 8896,46 points. Sur les trente blue chips, 27 ont gagné du terrain et trois en ont perdu.

Nestlé en hausse

Dans le haut du peloton, les valeurs du luxe Richemont (+2,9%) et Swatch (+2%) ont été recherchées. Richemont a effacé une partie des pertes essuyées la semaine passée dans le sillage de résultats annuels décevants. Natixis a confirmé "neutral" pour Richemont et "buy" pour Swatch.

ABB (+1,6%) a nettement progressé aussi. Le titre a profité d'une étude sectorielle de Barclays, qui continue de préférer ABB à ses concurrents Siemens et Schneider et a confirmé "overweight".

Avec un gain de 1,2%, Nestlé a soutenu l'indice. Après deux journées consacrées aux investisseurs, les analystes parlent de message fondamentalement positif de la part de la direction du géant de Vevey, même si les informations diffusées sont restées relativement maigres. Les observateurs saluent notamment l'annonce d'efforts supplémentaires d'économie.

Novartis (+0,6%) a aussi rencontré ses investisseurs mardi et mercredi. Dans l'ensemble, les analystes semblent avoir gagné en confiance dans la poursuite de la croissance du géant de la pharma. Les perspectives pour le médicament Entresto (insuffisance cardiaque) se sont aussi améliorées. Jusqu'ici, ses ventes n'ont pas comblé les attentes.

Roche (+0,2%) a de nouveau fait l'objet de spéculations sur la vente du paquet d'actions détenu par son concurrent Novartis. Ce paquet pourrait, le cas échéant, être cédé sans grosse plus-value, a déclaré le patron de Novartis lors du séminaire d'investisseurs. Le marché préférerait la vente du paquet en plusieurs tranches, selon les courtiers.

Destins contraires pour les banques

Les bancaires ont évolué inégalement, après avoir gagné pas mal de terrain ces derniers jours. Julius Baer a pris 1,3% et UBS 0,8%, alors que Credit Suisse a cédé 0,3%. Les problèmes d'un institut espagnol ont pesé sur le secteur bancaire européen ce jeudi.

Sur le marché élargi, Evolva (+8,2%) a bondi après l'obtention d'un brevet pour une nouvelle technique de fabrication de son édulcorant Stevia par la fermentation de levure. Fin 2015, le titre avait fortement reculé en raison du report de la commercialisation du produit.

ATS