Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a terminé sur une note légèrement positive mercredi. Au lendemain de sa forte baisse, le SMI s'est nettement redressé en début de matinée, avant de reperdre son élan et d'osciller autour de ses niveaux de clôture de la veille.

Le SMI a terminé en hausse marginale de 0,06% à 8626,34 points avec un plus haut du jour à 8715. Le SLI a gagné 0,18% à 1281,05 points et le SPI 0,07% à 8792,36 points. Sur les trente blue chips, 21 ont gagné du terrain, sept en ont perdu et deux ont fini inchangés.

Dans le sillage des données états-uniennes du jour, mitigées, l'indice s'est ensuite repris. Si les créations d'emploi privé ont été un peu plus faibles que prévu en août, la productivité a nettement augmenté au 2e trimestre, alors que les commandes industrielles ont baissé en juillet et que les stocks pétroliers hebdomadaires ont augmenté de manière surprenante, ce qui a pesé sur le prix du brut.

Au final, les plus gros gagnants sont Galenica (+2,8%), Adecco (+1,7%) et Actelion (+1,3%), autant de titres qui avaient fortement reculé la veille, à l'unisson du marché d'ensemble. Les valeurs du luxe Richemont (+1,0%) et Swatch (+1,1%) ont aussi nettement progressé. HSBC a légèrement abaissé l'objectif de cours de Richemont à cause des récentes variations des cours de change.

Les incertitudes autour de Hongkong et de la Chine ont été reflétées de manière exagérée dans le cours de l'action, a commenté l'analyste de la banque britannique. Les autorités britanniques ont par ailleurs donné leur feu vert à la fusion de Net-A-Porter, filiale de Richemont, et Yoox.

Banques en légère hausse

Aux bancaires, UBS et Credit Suisse ont pris chacun 0,2%. L'histoire du CS au niveau du capital et des coûts de management retient actuellement l'action, selon les analystes de la banque américaine. Avec le nouveau CEO Tidjane Thiam, la banque devrait retrouver le chemin d'une gestion plus stricte du capital et des rendements plus élevés.

Pour UBS, Morgan Stanley estime que le potentiel de dividende et bénéfice à long terme est le meilleur du secteur. Par ailleurs, le patron d'UBS, Sergio Ermotti, a soutenu les recommandations du rapport Brunetti. Le CEO a estimé que l'augmentation des exigences de fonds propres pour les banques auraient des conséquences sur l'économie suisse.

Nestlé (+0,3%) a soutenu l'indice, alors que Novartis et Roche ont chacun abandonné 0,1%. Novartis a annoncé un accord de coopération avec l'américain Amgen dans les neurosciences et LBBW a relevé la recommandation pour le bon de jouissance Roche à "acheter".

SGS (+0,5%) a profité des bons chiffres de son concurrent français Bureau Veritas, dont les données semestrielles ont dépassé les attentes et qui a confirmé ses prévisions pour 2015. Bureau Veritas est le premier groupe de la branche à avoir publié des chiffres après la dévaluation du yuan et à avoir tout de même confirmé ses prévisions, ce qui est considéré comme positif.

Dans le camp des perdants, c'est la volatile Transocean (-3,5%) qui a pris la lanterne rouge. Le titre avait été le seul gagnant mardi. Les autres gros perdants sont Syngenta (-1,5%) et ABB (-1,3%).

ATS