Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a terminé dans le rouge jeudi, après avoir progressé de 0,49% la veille. Le Swiss Market Index (SMI), indice des vingt valeurs vedettes, a perdu 0,72%, clôturant à 9457,99 points. Le SLI a cédé 0,67% à 1415,36 points et le SPI 0,71% à 9597,01 points.

Sur les trente blue chips, 23 ont reculé, six avancé et SGS est resté stable. La séance a débuté dans le rouge et les indices ont longtemps évolué latéralement à niveau un peu plus faible. Avec l'ouverture négative à Wall Street, les pertes se sont accentuées sur la fin. Les investisseurs ont été incités à la prudence et à prendre leurs bénéfices après sept séances de hausse d'affilée, a commenté un courtier.

La Banque d'Angleterre (BoE) a comme prévu maintenu inchangé son taux directeur. Elle a revu légèrement à la hausse sa prévision de croissance pour l'économie britannique et table sur une inflation plus faible. On est par ailleurs dans l'attente des statistiques officielles de l'emploi américain en juillet, vendredi. Avant cela, les inscriptions hebdomadaires au chômage, traditionnellement publiées le jeudi, se sont révélées en légère augmentation.

Zurich déçoit

En Suisse, Zurich a fini lanterne rouge avec un recul de 4,6%. Le bénéfice semestriel a nettement reculé et les attentes des analystes ont été déçues. De gros sinistres en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis ont plombé la profitabilité.

Les autres assurances et les financières ont pour la plupart aussi fini dans le rouge: Credit Suisse et Julius Baer ont cédé chacun 0,8% et Swiss Life 0,3%. Swiss Re (+0,2%) et UBS (+0,1%) font en revanche partie des rares gagnants. Les autres gros perdants sont Syngenta (-2,0%), Adecco (-1,6%), Lonza (-1,3%) et Actelion (-1,1%).

Les poids lourds défensifs Nestlé (-0,5%), Novartis (-0,8%) et Roche (-0,6%) ne sont pas ressortis du lot. Un fabricant indien de génériques a lancé un biosimilaire de MabThera de Roche. Le géant bâlois avait indiqué prévoir la commercialisation de biosimilaires pour ce médicament contre la leucémie en 2017 en Europe et plus tard aux Etats-Unis.

Transocean gagnant du jour

Dans le camp des gagnants, Transocean (+6,3%) a fait la meilleure performance du jour, allant même jusqu'à gagner plus de 10% dans l'après-midi. Le prestataire de services pétroliers en haute mer a surpris les analystes avec un chiffre d'affaires et des bénéfices trimestriels supérieurs aux attentes. Les commentaires étaient positifs, mais on relève aussi que le titre figure parmi ceux qui affichent les pires performances depuis le début de l'année.

Les autres gagnants sont notamment Galenica et Schindler (chacun +0,3%). Kühne+Nagel (+0,7%) a aussi progressé: les investisseurs institutionnels redécouvrent le titre du groupe de transport et logistique qu'ils avaient longtemps négligé, ont expliqué des courtiers.

Sur le marché élargi, Mobimo (-0,5%) a publié ses résultats semestriels, avec une augmentation des revenus locatifs et du produit des ventes, ce qui a entraîné une amélioration des bénéfices. Les actionnaires peuvent continuer de tabler sur une politique attractive de dividende. Myriad (+10%) a fortement progressé. Les courtiers soupçonnent le dénouement de ventes à découvert d'être à l'origine de cette envolée.

Inficon (+1,0%) a aussi publié des performances trimestrielles, avec une baisse du chiffre d'affaires et un recul du bénéfice net. L'entreprise de Bad Ragaz a cependant confirmé ses prévisions pour 2015, précisant que le chiffre d'affaires sera "dans le bas" de la fourchette visée. Meyer Burger (-3,8%) a reperdu ses gains de la veille.

ATS