Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Bourse suisse finit en baisse de 0,76% à 8749,84 points

Après une semaine en dents de scie, la Bourse suisse a terminé vendredi en recul. L'indice réunissant les 20 valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI), a clôturé en repli de 0,76% à 8749,84 points.

Le SLI a fini en baisse de 0,71% à 1316,84 points et le SPI a perdu 0,68% à 8978,46 points. Sur les trente blue chips, 26 ont reculé, trois avancé. Bâloise Assurances a fini inchangé.

Un éventuel resserrement des taux directeurs par la Réserve fédérale américaine (Fed) reste en tête des préoccupations des intervenants. Les derniers chiffres de l'emploi aux Etats-Unis "renforcent pour l'heure notre prévision quant à un premier relèvement en décembre prochain, constituant de facto un biais baissier pour les indices occidentaux", a estimé le courtier en ligne XTB dans un commentaire.

Mirabaud Securities mise, quant à lui, sur un relèvement en décembre à deux contre un. La baisse des prix des matières premières constitue aussi un facteur d'incertitude, tout comme la modeste croissance économique en zone euro.

Syngenta en nette hausse

Syngenta (+5,3% à 364,20 francs) est le grand vainqueur du jour. Le titre a même bondi de 11% en tout début de séance. Une fois encore, des rumeurs de rachat ont dopé l'action de l'agrochimiste bâlois qui aurait rejeté une offre de ChemChina comparable à celle déposée par Monsanto, comprenant un prix de 449 francs par action.

Les discussions ne seraient toutefois pas rompues. Les analystes jugent les chances de succès d'une telle offre plutôt faibles, mais les rumeurs montrent que le secteur est en mutation. Les seuls autres gagnants du jour sont Swiss Life (+0,4%) et Actelion.

Banques en progression

La plupart des autres titres ont fini dans le rouge. Swatch (-2,8%) et Richemont (-3,2) continuent de faire les frais du ralentissement conjoncturel en Chine, principal débouché pour les montres et la joaillerie. Swatch a, en plus, souffert d'un coup de rabot dans l'objectif de cours par RBC.

D'autres valeurs cycliques ou sensibles à la conjoncture ont aussi nettement reculé. Il s'agit de LafargeHolcim (-2,4%), Adecco (-2,4%) et Transocean (-2,1%).

Parmi les poids lourds de la Bourse, Nestlé (-1,5%) a pesé sur l'indice. Novartis (-0,6%) et Roche (-0,1%) se sont, en revanche, nettement repris dans l'après-midi pour finir par reculer moins que la moyenne.

Roche a fait état, la veille au soir, d'une restructuration de ses activités, comprenant une charge de 1,6 milliard de francs d'ici 2021. Les analystes évoquent une étape nécessaire dans le développement du portefeuille de médicaments.

Zurich Insurance (-1,2%) et Swiss Re (-0,8%) ont nettement fléchi. Selon des articles de presse, les jours du directeur général de la première société, Martin Senn, seraient comptés.

Le secteur bancaire a fait mieux. Même s'ils clôturent en baisse, Credit Suisse (-0,3%) et UBS (-0,8%) se sont nettement redressés.

Galenica (-1,2%), l'un des meilleurs performeurs de l'année, a subi des prises de bénéfices. Sonova (-0,4%) présentera ses résultats semestriels lundi.

Sur le marché élargi, deux sociétés immobilières ont publié leurs chiffres trimestriels: SPS a gagné 1% et PSP 0,5%. Datacolor a gagné 6,8%, après publication de ses résultats annuels définitifs et de bonnes prévisions.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.