Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Swiss Market Index (SMI) a terminé en hausse de 0,93% à 8037,94 points, après avoir évolué dans le rouge à la mi-journée (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé la semaine en hausse et au-dessus des 8000 points, après avoir rebondi grâce à des données positives sur l'emploi américain. Les autres places européennes et Wall Street ont suivi le même mouvement.

Les créations d'emplois aux Etats-Unis ont affiché un net rebond en juin, avec 287'000 postes de travail supplémentaires. Le taux de chômage a, quant à lui, légèrement augmenté.

Les craintes sur les effets du Brexit sont, cependant, toujours présentes. "La seule certitude, c'est l'incertitude", ont résumé les analystes de xtb.

En repli sur la semaine

Dans le détail, l'indice des valeurs vedettes de la Bourse suisse, le Swiss Market Index (SMI), a clôturé vendredi sur son plus haut niveau du jour à 8037,94 points, en augmentation de 0,93%, après un plus bas à 7929,91 vers midi. Sur la semaine, l'indice-vedette a cependant cédé 0,6%.

Le SLI a empoché 0,99% à 1174,70 points et le SPI 0,96% à 8674,36 points. Seules deux des 30 valeurs vedettes ont cédé leurs gains, une est restée stable et 27 ont fini dans le vert.

Banques toujours en hausse

Les valeurs cycliques ont repris des couleurs et terminé dans le haut du tableau, avec Adecco (+4%), Lafargeholcim (+3,1%), Dufry (+2,1%) et Givaudan (+2%). Alors que le leader mondial de l'intérim a profité des solides données américaines, Givaudan a bénéficié de rumeurs flatteuses sur ses chiffres semestriels attendus le 18 juillet.

Dufry a, pour sa part, conclu avec Aeropuertos del Sureste un accord prolongeant de dix ans la concession à l'aéroport de Cancun, au Mexique. Pour Geberit (+1,2%), le patron s'est voulu rassurant. L'intégration de Sanitec ne coûtera pas plus que prévu au spécialiste des produits sanitaires, a affirmé Christian Buhl au journal Finanz und Wirtschaft.

Galenica dans le rouge

Malmené après le vote en faveur du Brexit et les craintes sur l'endettement des établissements italiens, le secteur bancaire a remonté la pente. Julius Baer (+2,5%), Credit Suisse (+1,9%) et UBS (+0,1%) ont été recherchés.

Les rumeurs vont bon train pour le numéro deux bancaire helvétique. Après des supputations sur une éventuelle arrivée de Philipp Hildebrand à la tête du groupe, l'ex-patron de Credit Suisse et d'UBS, Oswald Grübel, a démenti au quotidien alémanique Blick revenir aux affaires. Le titre s'est, par ailleurs, repris de sa chute sous la barre symbolique des 10 francs.

Novartis (+0,9%) a aussi soutenu le marché. Sans oublier Roche (+0,6%).

Galenica (-0,6%) et Swiss Life (-0,2%) ont été les deux seules valeurs à terminer dans le rouge. Jefferies a abaissé l'objectif de cours de Galenica à 885 francs, contre 915 francs précédemment, et confirmé la recommandation "underperform".

Conzzeta juste dans le vert

Sur le marché élargi, Dorma+Kaba (+3,9%), Bossard (+3,5%) et AFG (+3,5%) ont affiché de solides scores. Sulzer (+2%) a reçu d'EDF une commande pour 28 groupes de pompes destinées à des centrales nucléaires pour 30 millions de francs.

SFS (+0,3%) a acquis le britannique Ncase. Kudelski (+1,3%) a repris entièrement le spécialiste néerlandais du filigrane numérique Nexguard Labs.

Conzzeta (+0,7%) a désigné Oliver Pabst pour reprendre les rênes de sa filiale Mammut Sports à compter du 1er septembre.

Titlisbahnen (-7%) s'est par contre effrité. La compagnie de remontées mécaniques a vu son bénéfice net s'effondrer de 76,5% à 2,9 millions de francs au premier semestre 2015/16 (clos fin avril). Et les difficultés vont persister lors des saisons d'été et d'hiver à venir.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS