Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a inscrit une troisième séance consécutive de hausse en 2017 (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé dans le vert jeudi, inscrivant, grâce à ses trois poids lourds défensifs, une troisième séance consécutive de hausse en 2017. L'indice vedette SMI a progressé de 0,45%, clôturant à 8392,49 points.

Le SLI a gagné 0,14% à 1325,30 points et le SPI 0,44% à 9142,16 points. Sur les trente valeurs vedettes, 17 ont progressé, douze reculé et Adecco a fini inchangée.

Malgré ces hausses, un courtier a toutefois noté que de nombreux investisseurs ne veulent pas voir les risques, liés notamment à une éventuelle hausse plus rapide que prévu des taux de la Réserve fédérale américaine.

A New York, Wall Street stagnait en début de séance, freinée par plusieurs mauvaises nouvelles dans le secteur de la distribution, tout en digérant des indicateurs plutôt satisfaisants sur l'emploi. Le marché ralentit maintenant "après avoir commencé 2017 par deux séances de hausses, le sentiment général étant probablement plombé par des chiffres décevants de Macy's et Kohl's sur leurs ventes pendant les fêtes", ont mis en avant dans une note les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

Le secteur privé a déçu aux Etats-Unis

Plusieurs données macroéconomiques étaient au programme aux Etats-Unis: le secteur privé a créé moins d'emplois que prévu en décembre et les demandes hebdomadaires d'allocations chômage ont fortement reculé alors que les analystes tablaient sur une stagnation. L'indice ISM des services a encore progressé en décembre, plus que prévu par les analystes.

Dans l'UE, les prix à la production ont progressé plus que prévu en novembre, de 0,3% au lieu de 0,1% attendu. C'est un nouveau bon point pour la Banque centrale européenne (BCE) qui veut relancer l'inflation, mais cela complique la tâche du président Draghi, qui refuse actuellement de parler de normalisation de la politique monétaire, ont encore relevé les analystes de Mirabaud Securities.

En Suisse, l'indice des prix à la consommation a reculé de 0,4% en moyenne l'année dernière et de 0,1% sur un mois en décembre. En Grande-Bretagne, l'indice PMI des entreprises a dépassé les attentes en décembre, à 56,2 points au lieu des 54,7 attendus par les économistes.

Swisscom en verve

L'action Swisscom (+1,6%) a fait une des meilleures performances du jour. Selon des courtiers, le secteur des télécommunications revient à la mode. Autre gros gagnant, Clariant (+1,1%) a profité d'un relèvement d'objectif de cours par Bernstein, qui a cependant confirmé "underweight".

Les poids lourds pharma Roche (+1,3%) et Novartis (+0,7%), ainsi que Nestlé (+1,1%) ont soutenu l'indice principal. Parmi les autres valeurs recherchées, on trouve Aryzta (+0,9%) et Lonza (+0,6%).

Après une rétrogradation à "hold" de "buy" par Jefferies, qui a cependant relevé l'objectif de cours à 240 de 190 francs, Actelion a gagné 0,7% à 225,20 francs. L'objectif de cours reflète le prix d'achat évoqué dans la presse, de 260 francs par action.

Dans le camp des perdants, les valeurs du luxe Swatch et Richemont, en baisse de respectivement de 0,9% et 0,5%, ont poursuivi sur la lancée négative de la veille. Aux bancaires, Credit Suisse a cédé 2,0% et UBS 0,9%. Lors des deux premières séances de l'année, les deux titres avaient gagné respectivement 10% et 7,3%.

Syngenta (-1,0%) n'a pas profité d'un net relèvement d'objectif de cours par Bernstein. Le gestionnaire d'actifs américain estime que la fusion avec ChemChina se concrétisera au deuxième trimestre, mais le nombre d'autorités encore impliquées et des considérations politiques risquent de compliquer l'opération.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS