Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Swiss Market Index (SMI) a fini en recul de 0,25% à 9440,01 points (archives).

KEYSTONE/THOMAS DELLEY

(sda-ats)

La Bourse suisse a clôturé sur une note négative mercredi. Le SMI est resté scotché sous les 9500 points, souffrant du recul sensible de Credit Suisse et de Roche.

La progression de Nestlé, au lendemain de la vente à Ferrero de ses activités de confiseries aux Etats-Unis, n'a pas permis de contrer cet effet négatif. A New York, Wall Street rebondissait en début de séance, après un recul la veille.

Les résultats de grands noms de la banque ont été fraîchement accueillis. Goldman Sachs a fait état de bénéfices divisés par près de deux en 2017 et d'une perte nette de 2,14 milliards de dollars (2,04 milliards de francs) au quatrième trimestre, une première depuis 2011. Bank of America a annoncé ses plus gros bénéfices annuels depuis 2006, en dépit d'une lourde charge de 2,9 milliards liée à la réforme fiscale récemment adoptée aux Etats-Unis.

Au niveau économique, la production industrielle aux Etats-Unis a progressé plus que prévu en décembre, de 0,9% au lieu de 0,4% attendu. Le chiffre de novembre a été révisé à -0,1%, après 0,2%. En soirée, la Réserve fédérale (Fed) devait encore publier son Livre beige.

L'inflation dans la zone euro a ralenti à 1,4% en décembre après 1,5% en novembre, confirmation de la première estimation et comme prévu par les analystes.

Banques dans le rouge

Sur sol helvétique, l'indice-vedette, le Swiss Market Index (SMI), a fini en recul de 0,25% à 9440,01 points, avec un plus bas à 9422,05 points et un plus haut à 9470,53 points. Le SLI a perdu 0,12% à 1549,59 points et le SPI 0,13% à 10'864,03 points. Sur les 30 valeurs, 14 ont reculé et 16 ont avancé. Credit Suisse (-1,9%), ABB (-1,3%) et Roche (-1,1%) constituent le trio des plus gros perdants.

Les deux autres bancaires UBS (-0,8%) et Julius Baer (-0,5%) ont aussi cédé du terrain. Goldman Sachs a relevé l'objectif de cours d'UBS et a confirmé "neutral". Pour Credit Suisse, l'expert a aussi relevé l'objectif de cours et a confirmé "buy".

ABB (-1,25%) n'a pas profité des relèvements d'objectifs de cours et de recommandation par Berenberg et Deutsche Bank. Le groupe a par ailleurs décroché un contrat de 40 millions de dollars en Indonésie.

Dans le camp des poids lourds, Roche avait déjà perdu 3,4% la veille. Dans une interview, le directeur général Severin Schwan a prévenu que la rentabilité dans l'immédiat allait être "très différente" de celle affichée jusqu'ici en raison d'investissements élevés pour développer de nouveaux produits.

Novartis (-0,4%) a viré au rouge en fin de séance. Le groupe bâlois a obtenu auprès de l'Agence sanitaire américaine (FDA) un statut de revue prioritaire pour le Kymriah.

Nestlé (+0,4%) a annoncé mardi soir la vente à l'italien Ferrero de son activité de confiserie aux Etats-Unis pour 2,8 milliards de dollars en numéraire. La transaction devrait être conclue vers la fin du premier trimestre.

Swisscom en baisse

La Banque royale du Canada (RBC) a relevé l'objectif de cours de Swisscom (-0,1%), mais a maintenu "underperform". La pression concurrentielle sur le marché suisse ne peut qu'augmenter, a notamment souligné l'analyste.

Parmi les gagnants, Clariant (+1,7%) a fini en tête. La veille, Baader Helvea avait relevé la recommandation à "buy" ainsi que l'objectif de cours. L'analyste considère que les chances que Clariant soit racheté ou dépecé ces 24 prochains mois sont de 50%, dans la mesure où la direction ne parvient pas à convaincre les investisseurs de la valeur à long terme d'un cavalier seul. Bâloise et Zurich (chacun +1,1%) complètent le podium.

Mardi soir aussi, Baader Helvea a relevé la recommandation pour Sika (+0,9%) à "buy" et a fortement augmenté l'objectif de cours. L'amélioration des marges et la croissance organique pourraient se révéler plus rapides que prévu par le marché, estime l'analyste. Il a également pris une participation majoritaire dans l'italien Index Construction.

Credit Suisse a relevé l'objectif de cours de Swiss Re (+0,8%) et a confirmé "neutral". L'analyste table sur un petit bénéfice en 2017 et sur une amélioration en 2018.

Dans le camp du luxe, Swatch (+0,4%) et Richemont (+0,6%) ont gagné un peu de terrain. Morgan Stanley a relevé à "equal weight" la recommandation pour Swatch et a augmenté l'objectif de cours. Pour Richemont, l'objectif a été relevé et la recommandation confirmée à "overweight". L'analyste est plus positif à propos des ventes de montres suisses, grâce notamment au marché chinois.

Sur le marché élargi, Orascom (+3,2%) a amélioré sa performance opérationnelle en 2017 avec une hausse de près de 9% des ventes immobilières. Implenia (-0,5%) a remporté des contrats de plusieurs dizaines de millions en Allemagne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS