Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Swiss Market Index (SMI) a terminé sur un gain de 0,77% à 8986,72 points (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

La Bourse suisse a encore gagné du terrain vendredi. Le SMI est toutefois resté juste sous la barre des 9000 points.

A New York, Wall Street était en hausse en début de séance, après avoir ouvert en retrait. "Les investisseurs ne sont plus saisis par la peur qui les a paralysés la semaine dernière et le marché des actions est sur le point de boucler sa meilleure semaine en deux ans", a indiqué Chris Low de FTN Financial.

"La correction boursière de la semaine dernière ne devrait pas avoir de grandes incidences sur la croissance économique. Mais les mesures sur la confiance des consommateurs et des chefs d'entreprises mériteront un examen minutieux", a estimé quant à lui Mickey Levy de Berenberg.

Les nouvelles macro-économiques du jour proviennent des Etats-Unis: les mises en chantier de logements ont augmenté plus que prévu en janvier, à 1,326 million en rythme annualisé et en données corrigées des variations saisonnières en progression de 9,7% sur le mois précédent. Les analystes prévoyaient une augmentation à 1,240 million.

Les prix à l'importation ont augmenté de 1% en janvier, après 0,2% en décembre (chiffre révisé). Enfin, le moral des ménages s'est amélioré en février à 99,9 points contre 95,7 points en janvier. Les analystes tablaient sur 95,5 points.

Schindler en hausse

Sur sol helvétique, le Swiss Market Index (SMI) a terminé sur un gain de 0,77% à 8986,72 points, avec un plus haut à 8989,52 et un plus bas à 8941,22. Sur l'ensemble de la semaine, l'indice-phare de SIX s'est enrobé de 3,5%. Le SLI a gagné vendredi 0,77% à 1477,17 points et le SPI 0,76% à 10'353,58 points. Sur les trente valeurs vedettes, 28 ont progressé et deux ont reculé.

Schindler (+1%) a terminé dans la première moitié du peloton, après la publication de ses résultats annuels. Le fabricant d'ascenseurs et d'escaliers mécaniques a enregistré une rentabilité et des entrées de commandes en progression. Pour l'année en cours, le chiffre d'affaires est également attendu en hausse. Le groupe a décidé de changer sa politique de rémunération et de relever le ratio de distribution de 35%-45% à 35%-65%.

Dans le camp des poids lourds, Nestlé (+0,05%) n'a pratiquement pas redressé la barre, après avoir terminé la veille en nette baisse (-2,1%) en raison d'une croissance organique jugée décevante en 2017. Plusieurs analystes ont abaissé l'objectif de cours de l'action du géant de Vevey (VD) avec des recommandations variant entre "hold" et "buy".

Pharmas dans le vert

Roche (+0,9%) a annoncé jeudi soir la reprise de l'entier du capital de l'exploitant américain de plates-formes de recherche et de suivi en oncologie Flatiron Health, pour près de 2 milliards de dollars (1,84 milliard de francs). Novartis a gagné 1,5%.

Sur le plan bancaire, Credit Suisse et UBS (chacun +0,9%) ont suivi plus ou moins nettement le mouvement haussier. La banque aux deux voiles a encore profité de plusieurs relèvements de recommandation et d'objectifs de cours, après ses résultats annuels de mercredi. Julius Baer a gagné 0,8%.

Le trio de tête se compose, quant à lui, de la volatile Aryzta (+2,3%), Kühne+Nagel (+1,6%) et Swatch (+1,5%), sans information spécifique.

MCH en fort repli

Les seuls perdants du jour sont Clariant (-2,9%) et Swiss Re (-0,7%). Les analystes de Credit Suisse ont abaissé l'objectif de cours et la recommandation du chimiste rhénan. Avec le départ de l'investisseur activiste White Tale, la possibilité de voir le groupe scindé, avec à la clé une prime d'acquisition, s'est amenuisée, estiment les analystes.

Sur le marché élargi, BB Biotech (+1,2%) a confirmé avoir renoué avec un bénéfice annuel de 688 millions de francs. L'année 2018 devrait être intense avec la publication de différentes études cliniques et l'obtention d'homologations.

L'organisateur d'événements MCH (-4,6%) a été pénalisé par l'annonce d'une perte nette de 110 millions de francs en 2017, inscrite en raison d'importants amortissements sur le parc d'exposition de Bâle et de la constitution de réserves financières destinées à optimiser ses activités.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS