Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des données américaines étonnamment positives, qui ont relancé les craintes sur le futur relèvement de taux par la Réserve fédérale (Fed), et un début de séance en léger repli à Wall Street ont fait passer la Bourse suisse dans le rouge mardi (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Soutenus en matinée par les prix du pétrole, les indices de la Bourse suisse ont reperdu leur élan, alors que l'or noir se mettait à hésiter. Le Swiss Market Index (SMI) a fini en recul de 0,24% à 7906,76 points.

Le SMI a atteint un plus bas du jour à 7878,48 points à 15h45 et un plus haut à 7977,69 points à 9h46. Le Swiss Leader Index (SLI) a perdu 0,13% à 1208,65 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,09% à 8563,02 points. Sur les trente blue chips, treize ont reculé, seize avancé et un est resté inchangé.

Des données américaines étonnamment positives, qui ont relancé les craintes sur le futur relèvement de taux par la Réserve fédérale (Fed), et un début de séance en léger repli à Wall Street ont fait repasser les indices en zone négative.

La progression de l'inflation en avril aux Etats-Unis ainsi que la nette augmentation de la production industrielle devraient remettre la pression sur la Fed, selon les observateurs. La probabilité d'une prochaine hausse du taux directeur a augmenté avec ces données, a commenté un courtier. Dans cette optique, des investisseurs ont eu tendance à prendre leurs bénéfices. Par ailleurs, les sondage à propos du thème "Brexit" constituent aussi une source d'incertitudes.

Syngenta baisse

Galenica (-3,4%) a pris la lanterne rouge. Sa filiale Vibor Pharma poursuit le chemin vers la séparation et la cotation en Bourse. Elle a désigné un nouveau directeur financier. La séparation du groupe bernois en deux sociétés cotées reste agendée au quatrième trimestre de cette année.

UBS (-2,7%) et CS (-0,5%) ont nettement reculé aussi. Ces deux titres font partie de ceux qui affichent les plus mauvaises performances depuis le début de l'année. Julius Baer (+2,4%) a en revanche nettement progressé avant la publication, jeudi, d'informations intermédiaires après quatre mois.

Syngenta a cédé 0,8%. Le conglomérat chinois ChemChina a prolongé pour la première fois son offre de rachat des actions, en raison des autorisation encore attendues. Cette prolongation court jusqu'au 18 juillet et peut être renouvelée. La Comité pour l'investissement étranger aux États-Unis (CIFIUS) a invité le ministère de l'Agriculture à se joindre aux délibérations sur la transaction.

LafargeHolcim a perdu 0,1% ou 2 centimes, hors dividende de 1,50 CHF. Swatch a reculé de 1,7% et Richemont de 0,4%. Ce dernier publiera ses résultats pour l'exercice décalé 2015/16 vendredi.

Orascom chute

Dans le camp des poids lourds pharma, Roche a cédé 0,5% et Novartis gagné 0,1% après la publication de nouvelles positives sur l'inhalateur Ultibro. Selon une étude réalisée par le géant bâlois, son médicament est supérieur à celui de la concurrence.

Actelion (inchangé) a reçu pour Uptravi l'homologation pour le marché européen, après celle aux États-Unis. Les analystes attendaient cette décision depuis le mois d'avril. Un refus aurait constitué une amère déception, selon des commentaires.

Geberit (+0,1%) examine différentes options pour deux sites de production de céramique sanitaire en France. Des fermetures ne sont pas exclues. L'entreprise est en consultation avec des représentants des syndicats.

Sur le marché élargi, Orascom a chuté de 6,2% après son avertissement sur résultats de lundi. Les chiffres seront publiés jeudi. Malgré l'annonce de deux petites acquisitions aux Etats-Unis dans le domaine fromager, Emmi a perdu 2,7%. GAM a gagné 1,3% après l'annonce, la veille, de l'acquisition d'une société britannique d'investissements.

ATS