Toute l'actu en bref

L'indice vedette SMI a gagné 0,08%, terminant à 8462,88 points (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a bouclé la première séance de la semaine sur des gains anecdotiques, dans un marché marqué par le manque d'impulsions. Les investisseurs ont fait preuve de retenue, suite au rejet de la troisième réforme de l'imposition des entreprises.

Mais la place zurichoise devrait reprendre des couleurs mardi, avec la publication des chiffres de Credit Suisse et Actelion.

La relative bonne humeur prévalant sur les marchés peut également être mise au compte des signaux favorables envoyés récemment par le président américain Donald Trump au Japon et à la Chine. Ces déclarations ont rassuré des marchés inquiets des relations entre les Etats-Unis et les deux puissances asiatiques. Wall Street demeurait dans le vert, après les promesses d'allégements fiscaux faites par M. Trump vendredi.

Rare information macro-économique d'importance, les statistiques de l'offre pétrolière mondiale publiées par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole n'ont pas trop influencé les marchés. L'Opep a constaté une diminution de la production après la mise en oeuvre des accords de limitation.

L'agenda sera plus chargé mardi avec la publication de différentes données. Sans oublier l'audition de la présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed) Janet Yellen devant le Sénat.

Stabilité pour Roche

A la cloche, le Swiss Market Index (SMI) s'est adjugé 0,08% à 8462,88 points, avec un plus haut à 8490,14 et un plancher à 8442,82. Le Swiss Leader Index (SLI) a grappillé 0,17% à 1344,97 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,07% à 9262,97 points. Parmi les trente valeurs vedettes, 21 ont gagné du terrain, huit en ont cédé. Roche a terminé à l'équilibre.

A la veille de ses résultats annuels, Credit Suisse a gonflé de 1,1%, réalisant l'une des meilleures performances du jour. En plus des chiffres, la question de la mise en Bourse de la filiale helvétique de Credit Suisse retiendra l'attention mardi.

Divers journaux dominicaux ont publié des articles sceptiques à ce sujet, alors que la banque aux deux voiles a pour sa part confirmé son intention de réaliser cette opération au second semestre, si les conditions du marché le permettent. Du côté des autres bancaires, UBS a abandonné 0,4% tandis que Julius Baer a pris 1%.

Sur le plan des assurances, Bankhaus Lampe a relevé l'objectif de cours de Zurich Insurance (+0,3%), tout en maintenant la recommandation "sell" après des résultats au 4e trimestre "sans surprise".

Nestlé, qui publiera ses résultats jeudi, a cédé 0,2%. En octobre, la croissance organique sur neuf mois du géant de Vevey avait déçu le marché. L'autre poids lourd de la Bourse suisse, Novartis (+0,3%), a soutenu l'indice.

Swisscom dans le rouge

A part Credit Suisse, Actelion (+0,3%) va aussi dévoiler ses résultats mardi. Un autre blue chip, Schindler (+0,4%), suivra mercredi.

ABB (+0,3%) a vu objectif de cours remonté par Independent Research, pour qui le programme de rachat d'actions est susceptible de soutenir le cours du titre.

Arzyta (+1,3%) et Clariant (+1,1%) présentent les hausses de cours les plus fortes, en l'absence d'information spécifique. Les valeurs du luxe Richemont et Swatch (+0,7% chacun) ne sont pas en reste.

Du côté des perdants, figurent Galenica (-0,5%), Swisscom (-0,4%) ou encore Sonova (-0,2%).

Sur le marché élargi, Comet (+4,8%) a publié des résultats 2016 encore meilleurs que ceux prévus en novembre dernier lors de sa journée des investisseurs. Le groupe fribourgeois a réalisé "le meilleur résultat de son histoire" et estime être sur la voie pour concrétiser sa stratégie de croissance 2020. Vontobel a placé l'objectif de cours en révision et a confirmé "buy".

Implenia (+0,3%) a décroché une commande de 38 millions de francs pour des projets d'infrastructure en Norvège. La Commission de la concurrence (COMCO) a, par ailleurs, décidé d'enquêter sur le projet de fusion entre Ticketcorner et la filiale de Tamedia (+0,7%), Starticket.

ATS

 Toute l'actu en bref