Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a terminé sur une note un peu plus ferme jeudi. Dans l'ensemble, la tendance latérale de ces derniers jours n'a pas fondamentalement changé. Après un début prudent, le SMI a provisoirement assez nettement progressé.

Mais il a ensuite reperdu une bonne partie de ses gains et terminé largement sous son plus haut du jour et sous la barre des 9000 points qu'il avait enlevée en matinée. L'accès de faiblesse de l'après-midi est dû au début de séance négatif à Wall Street.

Si le SMI a tout de même fini dans le vert, il le doit à ses deux poids lourds pharma. A l'inverse, Adecco a fortement chuté après ses chiffres trimestriels. Le SMI a fini en hausse de 0,43% à 8990,16 points. Le SLI a gagné 0,04% à 1346,24 points et le SPI 0,41% à 9201,24 points. Sur les trente blue chips, une petite majorité a fini dans le vert.

A part les données d'entreprises, les propos de la patronne de la Réserve fédérale américaine (Fed) Janet Yellen, mercredi soir, ont déterminé l'ambiance sur les marchés. Elle a indiqué qu'une hausse de taux en décembre constituait une "réelle possibilité".

La publication, vendredi, des statistiques officielles de l'emploi en octobre pourrait à ce sujet venir confirmer ou infirmer cette éventualité.

Adecco s'écroule

Adecco a fini lanterne rouge, en recul d'un bon 10%. Le spécialiste du travail temporaire a mis les nerfs des investisseurs à rude épreuve avec un amortissement inattendu à hauteur de 740 millions d'euros (801 millions de francs) et des perspectives assombries pour l'exercice en cours et le suivant.

La stagnation de la croissance au troisième trimestre et le rabotage de l'objectif de marge EBITA pour 2015 et 2016 ont déçu, et les analystes comptent revoir leurs estimations nettement à la baisse.

Transocean (-6,5%) a aussi nettement reculé après ses chiffres, publiés dans la nuit de mercredi à jeudi. Malgré un net recul du chiffre d'affaires, le spécialiste des installations de forage en haute mer a encore affiché un bénéfice au 3e trimestre, meilleur que prévu, grâce à une stricte discipline au niveau des coûts.

Zurich Insurance (-0,5%) a fini dans le rouge après avoir ouvert à la hausse. La performance trimestrielle de l'assureur a certes nettement diminué, mais on y était préparé après l'avertissement sur bénéfice lancé en septembre. Les mesures annoncées pour assainir le portefeuille de la division assurances choses sont "encourageantes", selon des commentateurs.

Sans information spécifique, Aryzta (-1,3%) et Clariant (-1,0%) ont aussi perdu du terrain.

Roche dans les gagnants

Dans le camp des gagnants, Roche (+1,4%) a bien soutenu l'indice. Le mastodonte pharmaceutique a profité d'une journée des investisseurs à Londres pour rafraîchir les connaissances de ces derniers comme du reste du monde sur son portefeuille de produits en développement. Novartis (+0,7%) a vu ses gains diminuer durant l'après-midi, mais a aussi fini dans le vert.

Swisscom (+0,1%) n'est pas franchement ressorti du lot après ses chiffres sur neuf mois. Les données ont dans l'ensemble été bien accueillies par les analystes. Les autres gagnants sont Schindler (+1,3%), Galenica (+1,1%) et Swiss Re (+1,0%), ce dernier n'ayant n'a pas trop souffert des faibles résultats de son concurrent allemand Munich Re.

Sur le marché élargi, Kuoni a bondi de 7,1% après ses résultats sur neuf mois, un point de situation sur sa restructuration et un double changement à la tête de l'entreprise. Après les chiffres également, Valiant a pris 1,7%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS