Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sonova doit payer une amende de 2 millions de francs pour avoir violé les dispositions boursières relatives à la publicité événementielle. La Commission des sanctions de SIX Swiss Exchange reproche au fabricant zurichois de prothèses auditives d'avoir publier trop tardivement un avertissement sur bénéfice.

Sonova accepte cette décision, a indiqué mardi le numéro un mondial des prothèses auditives. Même si l'entreprise n'est pas d'accord sur toutes les évaluations et justifications de la Commission des sanctions, elle ne souhaite pas faire recours. "Je suis content que l'enquête (ndlr: commencé le 5 mai 2011) soit maintenant terminée", a déclaré Robert Spoerry, président du conseil d'administration.

Cette amende n'a pas d'effet sur les comptes de profits et pertes de Sonova car des réserves avaient été constituées, précise l'entreprise.

Publication tardive

La Commission des sanctions de la Bourse suisse estime que Sonova aurait déjà dû publier son avertissement sur bénéfice le 4 mars 2011 alors qu'elle ne l'a fait que le 16 mars 2011. Cette publication tardive constitue une infraction aux dispositions relatives à la publicité événementielle.

Pour déterminer le montant de la sanction à appliquer, "la Commission des sanctions a tenu compte de la gravité du manquement et de la faute, de la vulnérabilité de Sonova Holding face à la sanction ainsi que du fait qu'aucune sanction n'a été prononcée à l'encontre de la société au cours des trois dernières années", a indiqué la Bourse suisse (SIX).

Ex-chef des finances blanchi

En lien avec cette affaire, le Ministère public zurichois a cessé son enquête liée à un éventuel délit d'initié contre Oliver Walker, ex-chef des finances de Sonova. Un terme a été mis à la procédure concernant M. Walker car ce dernier a vendu ses options avant d'avoir connaissance du chiffre d'affaires, a indiqué lundi à l'ats une porte-parole du parquet zurichois.

Les enquêtes contre le cofondateur et ex-président du conseil d'administration Andy Rihs et contre l'ex-directeur général Valentin Chapero sont encore en cours.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS