Toute l'actu en bref

Les marchés ont manqué d'impulsion lundi en l'absence des investisseurs américains et britanniques, en raison d'un jour férié (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé sur une note légèrement négative lundi. Alors qu'il s'en était approché en matinée, le SMI reste cependant finalement bien au-dessus de la barre des 9000 points.

Le SMI a fini sur un petit recul de 0,11% à 9031,96 points. Le SLI a cédé 0,01% à 1425,76 points et le SPI 0,15% à 10'269,40 points. Sur les trente valeurs vedettes, 16 ont reculé, 10 ont avancé et Roche, Swisscom, Richemont et SGS ont fini à l'équilibre.

Les marchés ont manqué d'impulsion en l'absence des investisseurs américains et britanniques, puisque c'était jour férié aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.

En Suisse, le front des nouvelles est resté peu animé. Les investisseurs devront attendre la seconde partie de semaine, avec mercredi l'indicateur de la consommation d'UBS et jeudi les chiffres du PIB au premier trimestre, le commerce de détail en avril et l'indice des directeurs d'achat en mai pour un peu plus d'animation. Les économistes espèrent en tirer des conclusions sur la conjoncture helvétique au second semestre.

A l'international, les intervenants se focaliseront mercredi sur le chômage en avril dans la zone euro et l'indice PMI officiel chinois, l'indice des prix à la consommation dans la zone euro et vendredi les statistiques de l'emploi aux Etats-Unis.

Credit Suisse en recul

Dans le camp des perdants du jour, Credit Suisse a reculé de 0,6%. Julius Baer a cédé 0,2% et UBS a gagné 0,3%. Plus gros perdant du jour, Lindt s'est étiolé de 1,4%, suivi par Clariant (-1,1%) et Dufry (-0,8%).

Depuis l'annonce de la fusion avec l'américain Huntsman, la semaine passée, l'action Clariant fait le yo-yo. Lonza a cédé 0,2% après avoir longtemps navigué parmi les gagnants.

Novartis (-0,1%) n'a pas profité de l'approbation par l'Agence américaine du médicament (FDA) du médicament Zykadia pour le traitement d'une certaine forme de cancer du poumon. En février, le régulateur avait accordé une procédure d'homologation accélérée à la molécule du laboratoire bâlois.

Roche (stable) fait face à des difficultés avec son médicament Ocrevus. Un patient sous traitement aurait contracté une infection du cerveau. Vontobel a abaissé l'objectif de cours du géant rhénan, mais confirmé sa recommandation d'achat. Le troisième poids lourd, Nestlé (-0,5%) a pesé sur l'indice.

Parmi les gagnants, on trouve Partners Group (+0,3%) et Swiss Life (+1,1%, meilleure performance de la journée). Swiss Re a progressé de 0,9% et Bâloise de 0,9%. Zurich a cédé 0,2%. Sur le marché élargi, le conseil d'administration de Lifewatch (-1,1%) a recommandé à l'unanimité d'accepter l'offre publique d'achat (OPA) améliorée de BioTelemetry.

Dividende de 100 millions pour Logitech

Logitech (stable) prévoit une somme de 100 millions de francs pour le dividende au titre de l'exercice décalé 2016/17 (clos fin mars), selon le rapport annuel publié lundi. L'année précédente, le groupe vaudois avait rémunéré ses actionnaires à hauteur de 90,2 millions.

Newron (+3,3%) a fortement progressé. Dans un entretien à AWP, la direction estime être à un tournant avec deux médicaments - Sarizotan et Evenamide - qui pourraient révéler un potentiel de "blockbuster", soit des ventes supérieures à 1 milliard de dollars.

Von Roll (+6,5% dans de gros volumes) et Perrot Duval (+4,1%, dans un faible volume) ont aussi sensiblement avancé. Dans le camp des perdants, Banque Profil de Gestion a cédé 6,7% et Schlatter de 6,1%.

ATS

 Toute l'actu en bref