Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'absence des investisseurs américains en raison d'un jour férié aura imposé un rythme lent au marché en ce début de semaine (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a ouvert la semaine légèrement dans le vert lundi, au terme d'une séance très calme. L'indice SMI des valeurs vedettes a marginalement progressé de 0,09%, clôturant à 8514,52 points.

Le Swiss Leader Index (SLI) a pris 0,46% à 1353,97 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,19% à 9326,25 points. Parmi les trente valeurs vedettes, 25 ont gagné du terrain et cinq en ont cédé.

L'absence des investisseurs américains en raison d'un jour férié aux Etats-Unis - le President's Day - aura imposé un rythme lent au marché en ce début de semaine. Le manque de nouvelles d'entreprises et de données conjoncturelles s'est fait nettement sentir.

Les marchés continuent de suivre les déclarations à l'emporte-pièce de Donald Trump. Les espoirs de voir les promesses fiscales du président américain se réaliser soutiennent les cours. De manière générale, l'ambiance reste bonne, après une série de données macroéconomiques positives récemment. En Allemagne, les prix à la production ont augmenté le plus fortement depuis cinq ans, ce qui soutient les attentes de renforcement de l'inflation en zone euro.

Prises de bénéfices pour Nestlé

En Suisse, Nestlé (-0,8%) a encore subi des prises de bénéfices après avoir été dopé vendredi par les fantasmes suscités par l'offre de rachat de Kraft sur Unilever, rejetée par le second. Les poids lourds pharma Novartis (-0,4%) et Roche (+0,2%) ont terminé en ordre dispersé. Roche a revendiqué durant le week-end des résultats encourageants en phase II sur une combinaison Tecentriq-Avastin contre une forme de cancer du rein.

La société tessinoise Trasfor, filiale d'ABB (+0,2%), aurait l'intention de licencier au moins une vingtaine de collaborateurs sur un effectif de 300 dans le cadre d'un vaste plan de restructuration. Le conglomérat industriel zurichois n'a pas commenté l'information divulguée pendant le week-end par la RSI.

Aryzta a pris la lanterne rouge avec un recul de 1,1%, en l'absence d'information spécifique.

Les bancaires en verve

Les bancaires ont connu des progression marquées, à l'image de Credit Suisse (+1,4%) qui a poursuivi sur la tendance positive de la semaine passée. UBS s'est adjugé 1,0% après l'annonce de la vente à Northern Trust de l'unité Fund Services au Luxembourg et en Suisse. Julius Baer (+0,8%) a clôturé quelque peu en retrait.

Lonza (+0,1%) a élargi sa palette de produits pour la recherche sur les maladies respiratoires et propose désormais de tissu cellulaire destiné aux études sur la fibrose pulmonaire idiopathique (IPF).

Dufry (+2,3%), Swatch (+2,1%), LafargeHolcim (+1,9%) ou Richemont (+1,5%) occupent le haut du tableau. Les assurances ont également fait l'objet d'une demande accrue: Bâloise et Swiss Life ont gonflé de 0,8%, Zurich de 0,2% et Swiss Re de 0,4%, le tout sans information particulière.

Basilea ambitieux

Sur le marché élargi, Basilea (+3,8%) a dégagé des revenus inespérés l'an dernier, notamment au travers de la vente directe de ses premiers anti-infectieux. Le petit poucet de l'industrie pharmaceutique rhénane affiche par ailleurs de solides ambitions pour l'année en cours.

Aevis (+1%) a publié le prospectus de son offre de rachat de LifeWatch (-1,6% à 12,60 francs), qui valorise l'action entre 12,40 et 13,60 francs.

Burckhardt Compression (-8,3%) introduira dès le mois prochain le chômage partiel sur son site de Winterthour. Le fabricant de compresseurs à pistons déplore une chute des commandes, dans les secteurs du transport et du stockage d'hydrocarbures notamment.

Accu a plongé de 21,4% après l'annonce de la fin du sursis concordataire et la probable prochaine demande de mise en faillite.

L'exploitant espagnol d'infrastructures de télécommunications sans fil Cellnex "évalue" le rachat de 2500 antennes en Suisse appartenant à l'opérateur Sunrise (+2,2%). Le numéro deux suisse des télécoms, sollicité lundi par l'agence financière awp, n'a pas souhaité commenter l'information.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS