Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Swiss Market Index (SMI) a fini en recul de 0,11% à 9252,12 points (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé sur une note négative vendredi. Les indices, qui avaient évolué légèrement dans le vert en matinée et jusqu'en début d'après-midi, sont repassés sous la barre, après la publication aux Etats-Unis des statistiques de l'emploi en septembre.

A New York, Wall Street cédait un peu de terrain en début de séance, affectée par la publication du rapport mensuel sur l'emploi, dont les chiffres ont été influencés par les ouragans.

L'économie américaine a détruit 33'000 emplois en septembre, reflétant l'impact des dévastations apportées par les ouragans Harvey au Texas et Irma en Floride fin août et début septembre. Le taux de chômage s'est toutefois établi à 4,2%, contre 4,4% le mois précédent. Ces données ont surpris les analystes qui misaient sur 75'000 créations d'emplois et un taux de chômage stable à 4,4%.

"Il est aisé de distinguer les conséquences des ouragans sur le marché du travail en septembre: l'emploi dans les restaurants et les bars a chuté de 105'000, contre une création de 24'000 postes en moyenne par mois depuis un an", a expliqué Patrick O'Hare de Briefing. "Mais on peut raisonnablement s'attendre à un fort rebond le mois prochain alors que ces commerçants retrouveront une activité normale", a-t-il ajouté.

En Allemagne, les commandes industrielles ont progressé de 3,6% en août sur un mois. Les économistes tablaient sur une hausse de 0,7%. En Espagne, la production industrielle a augmenté de 1,8% sur un an en août.

Luxe dans le rouge

Sur sol helvétique, le Swiss Market Index (SMI) a fini en recul de 0,11% à 9252,12 points, avec un plus haut du jour et de l'année à 9289,13 points et un plus bas à 9239,37 points. Sur l'ensemble de la semaine, l'indice phare de SIX a gagné 1%.

Le SLI a cédé 0,26% à 1485,91 points et le SPI 0,18% à 10'558,31 points. Sur les trente blue chips, 23 ont reculé et six ont avancé. Vifor a, quant à lui, fini stable.

Avec Sika (-2,1%) et Kühne+Nagel (-1,6%), les valeurs du luxe Swatch (-1,1%) et Richemont (-1,6%) ont le plus nettement reculé, sans information spécifique.

Clariant a perdu 0,8%. Dans une interview à paraître samedi dans Finanz und Wirtschaft, White Tale a réitéré son opposition à la fusion avec Huntsman et a affirmé détenir désormais plus de 15% du chimiste bâlois et vouloir encore augmenter sa participation.

Aryzta en tête

Dans le camp des gagnants, Aryzta (+2,1%) a fini en tête. Vontobel considère que le pire appartient désormais au passé pour le boulanger industriel, grâce à la mise en place d'une nouvelle équipe dirigeante, des finances reprises en main et une nouvelle orientation stratégique.

Royal Bank of Canada (RBC) a relevé la recommandation de Credit Suisse (+1,4%) à "outperform" de "sector perform" et a augmenté l'objectif de cours. L'analyste a notamment salué les efforts consentis par la banque aux deux voiles en matière d'économies et de recentrage sur son coeur d'activité.

La banque canadienne a aussi relevé l'objectif de cours d'UBS (-0,2%) avec recommandation inchangée à "sector perform". La grande banque reste notamment sous la menace de litiges judiciaires et de tours de vis réglementaires, selon l'analyste.

Pour Julius Baer (-0,8%), RBC a relevé l'objectif de cours et a confirmé "outperform". L'analyste table notamment sur une croissance des volumes, grâce à la politique d'embauche de la banque privée zurichoise.

Dans le camp des poids lourds, Nestlé a perdu 0,2%. Deutsche Bank a relevé l'objectif de cours et a confirmé "buy". La nouvelle direction a renoué avec les ambitions de croissance organique autour de 5%.

Roche a gagné 0,1% et Novartis 0,4%. Alcon, filiale ophtalmologique de Novartis, a obtenu un marquage CE de conformité européenne pour son dispositif d'application AutonoMe des lentilles intraoculaires (IOL) Clareon.

Roche Molecular Systems, subdivision de l'unité Diagnostics du mastodonte pharmaceutique rhénan, a décroché auprès de l'Agence sanitaire américaine (FDA) un feu vert pour la distribution du test Cobas de dépistage du virus Zika dans les dons de sang.

Swiss Re (+1%) a profité de l'annonce par l'assureur japonais MS&AD d'une prise de participation de 5% dans ReAssure, filiale du réassureur zurichois, pour 224,3 millions de francs. Zurich Insurance (-0,3%), Swiss Life (-0,6%) et Bâloise (-0,2%) ont tous reculé.

Leonteq bondit

Sur le marché élargi, Leonteq (+7,3%) a nommé un directeur général (CEO) par intérim en la personne de Marco Amato, auparavant suppléant du CEO et directeur financier (CFO). Il remplace avec effet immédiat le cofondateur et patron de la société zurichoise Jan Schoch. La Banque cantonale de Genève (+0,8%) fait l'objet d'une enquête lancée par SIX Exchange Regulation à son encontre pour violation potentielle des devoirs d'annonce.

Ems-Chemie (-3,4%) a publié ses chiffres d'affaires sur les neuf premiers mois de l'année, en hausse et conformes aux attentes des analystes. Le groupe a également confirmé ses objectifs financiers pour l'ensemble de l'exercice.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS