Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a terminé dans le rouge mercredi, après avoir progressé de 0,24% la veille. L'indice vedette Swiss Market Index (SMI) a perdu 1,40%, clôturant à 8639,03 points, principalement à cause du recul des poids lourds de la pharma.

Le SLI a cédé 0,81% à 1283,99 points et le SPI 1,31% à 8825,63 points. Sur les trente blue chips, quatorze ont reculé, quinze avancé et un a fini inchangé.

Dans l'après-midi, le SMI avait réussi à limiter sensiblement ses pertes, mais il a replongé dans la dernière demi-heure. La principale raison de la baisse est à chercher dans le recul des poids lourds pharma, qui ont entraîné avec eux l'ensemble du secteur de la santé.

La Bourse suisse s'est ainsi nettement démarquée des principales autres places européennes, qui ont majoritairement gagné du terrain. A Wall Street, les indices perdaient un peu de terrain en début de séance.

Il semble que les gains du début de semaine ont fait long feu, ont relevé des courtiers. La question du relèvement du taux directeur de la Réserve fédérale américaine (Fed) continue d'agiter les esprits et on était dans l'attente, jeudi, de la publication des minutes de sa dernière séance.

Galenica a chuté

Les valeurs de la santé et pharma ont été particulièrement sous pression. Galenica a reculé de 4,1%, mais, avec une performance de plus de 60% depuis le début de l'année, ce titre reste largement au-dessus du lot. Une consolidation n'a rien de surprenant, notait un courtier. L'action reste de toute façon proche de son plus haut historique de septembre.

Les poids lourds pharma Roche (-3,6%) et Novartis (-2,4%), ainsi que Lonza (-4,3%) ont eux aussi nettement fléchi. Ces titres avaient déjà été à la peine la veille. Depuis qu'a éclaté aux Etats-Unis le débat sur les prix des médicaments, le secteur est sous pression, selon les courtiers.

La question est devenue un thème de campagne présidentielle et cela devrait faire durer la nervosité sur les titres du secteur. Le troisième poids lourd, Nestlé (-1,2%) a également cédé du terrain et, à eux trois, ces titres comptent pour près de 130 points de la baisse du SMI.

Défaite de Swisscom

Swisscom (-2,5%) a nettement reculé, après la défaite subie mardi devant le Tribunal administratif fédéral (TAF). Ce dernier a infligé une amende de 186 millions de francs au géant bleu en raison d'un comportement contraire aux règles de la concurrence il y a quelques années. Conséquence de ce jugement, contre lequel Swisscom a annoncé un recours au Tribunal fédéral, l'entreprise inscrira une provision du montant de l'amende dans ses comptes du 3e trimestre 2015.

Dans le camp des gagnants, on trouve LafargeHolcim (+2,1%), ainsi que les valeurs du luxe Swatch (+1,5%) et Richemont (+1,0%). Selon des courtiers, Swatch est très recherchée par des vendeurs à découvert.

Aux bancaires, UBS a gagné 0,4% et Credit Suisse a perdu 0,7%. Des analystes ont abaissé les objectifs de cours pour les deux titres, mais dans l'ensemble, les commentaires à propos d'UBS étaient meilleurs. Celui de RBC, par exemple, préfère UBS parmi les banques d'investissement.

Sur le marché élargi, Leclanché a gagné 24% au lendemain du feu vert des actionnaires à une nouvelle augmentation de capital pour financer la croissance de l'entreprise. Perrot Duval a gagné 8,7%, sans information spécifique et Schmolz+Bickenbach 4,6%.

Dans le camp des perdants, on trouve VS Holding (-7,1%) et Inficon (-5,5). Le petit dernier de la Bourse SIX, Cassiopea, a perdu 4,9%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS