Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'indice vedette Swiss Market Index (SMI) a fini en hausse de 0,76% à 8292,45 points, tiré par le secteur pharmaceutique (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a poursuivi sur sa lancée positive vendredi et terminé en hausse pour la sixième séance d'affilée. La très nette progression de Roche a tiré le Swiss Market Index (SMI) vers le haut.

Avec un plus haut du jour à 8307,57 points, l'indice vedette a retrouvé son niveau de fin janvier dernier. Dans l'ensemble, le marché était mûr pour une reprise, selon un courtier. Il y a toujours un certain potentiel de hausse, surtout pour les marchés européens.

Avant un week-end prolongé aux Etats-Unis, les investisseurs attendaient une allocution de Janet Yellen, patronne de la Réserve fédérale (Fed), espérant des indications sur la question de savoir si la banque centrale relèvera son taux directeur en juin déjà.

Quelques courtiers estiment que les marchés ont déjà escompté une telle décision. La hausse de 0,8% du produit intérieur brut (PIB) américain n'a pas soulevé de vague, pas plus que le climat de consommation de l'Université du Michigan en mai, un peu moins élevé que prévu.

Stabilité pour Nestlé

Dans le détail, le SMI a terminé en hausse de 0,76% à 8292,45 points. Sur la semaine, l'indice phare de SIX a gagné 3,7%. Le SLI a fini vendredi en hausse de 0,39% à 1256,34 points et le SPI a gagné 0,65% à 8953,95 points. Sur les trente blue chips, seize ont progressé, treize reculé et Nestlé a fini inchangé.

Avec un gain de 4%, Roche explique, à lui seul, 62 des 63 points gagnés par le SMI. Le groupe pharmaceutique bâlois a annoncé avoir obtenu des résultats positifs au cours d'une étude de phase III sur le médicament Gazyva/Gazyvaro chez des patients atteints d'un lymphome folliculaire non préalablement traité. Les analystes se disent positivement surpris et espèrent que Gazyva pourra empêcher la perte menaçante de chiffre d'affaires due aux imitations du MabThera/Rituxan.

Parmi les titres en vue, figurent aussi Aryzta (+2,1%), Galenica (+1%) et Syngenta (+0,8%).

Novartis a pris 0,3% et Nestlé a fini inchangé. Vendredi, Kepler Cheuvreux a confirmé "buy" pour Nestlé, après les deux journées de séminaire d'investisseurs.

Swisscom en légère hausse

Swisscom a gagné 0,5%. Berenberg a réduit l'objectif de cours du géant bleu et confirmé la recommandation "hold". Les analystes s'attendent à une péjoration de la dynamique financière dans le courant de l'année, alors que l'exercice 2017 s'annonce meilleur, en raison des efforts d'économie.

Clariant (-0,2%) n'a pas profité du démarrage de couverture à "equalweight" par Barclays. Givaudan (+0,2%) s'est par contre vu attribuer une recommandation à "underweight" par la banque britannique, cette dernière estimant que le titre était surévalué.

Au niveau bancaire, UBS (-0,3%) et Credit Suisse (-0,2%) ont lâché un peu de terrain. Les principaux autres perdants sont Dufry (-1,6%), Swatch (-1%) et Richemont (-1,2%). LafargeHolcim a perdu 0,8%, Zurich et Adecco 0,5% chacun.

Sur le marché élargi, Vontobel a progressé de 0,6%, après avoir annoncé son entrée sur le marché italien avec des produits à effet de levier. Romande Energie (+0,8%) a pris 5% du français Société Icaunaise et Airopack (-0,5%) a dévoilé jeudi soir ses résultats annuels définitifs.

ATS