Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les investisseurs sont restés prudents, mais ont mis à profit des phases de faiblesse pour acheter (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a poursuivi sa marche en avant mercredi, après avoir déjà gagné 1,17% la veille. Les investisseurs sont restés prudents, mais ont mis à profit des phases de faiblesse pour acheter, a commenté un courtier zurichois.

Le SMI a terminé en hausse de 0,46% à 8354,81 points. Le SLI a gagné 0,59% à 1323,45 points et le SPI 0,46% à 9102,46 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 18 ont progressé et 12 ont reculé.

A New York, Wall Street évoluait en légère hausse en début de séance, poursuivant sur la lancée positive de la veille et en attendant la publication des minutes de la séance de décembre de la Réserve fédérale (Fed).

"La Bourse américaine poursuit son avancée de la veille (...) tandis que les cours du pétrole se remettent un peu, au lendemain d'un plongeon, et que le dollar revient sur son renforcement de mardi", ce qui est plutôt rassurant pour les multinationales et exportateurs américains, ont énuméré dans une note les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

En Europe, l'inflation en zone euro a continué d'accélérer à 1,1% en décembre, après 0,6% en novembre. Il faut remonter à septembre 2013 pour un chiffre de même niveau. Selon les analystes de Mirabaud Securities, ces chiffres devraient mettre du baume au coeur du gouvernement allemand, de l'Ifo et de la Banque centrale européenne (BCE). Ils pourraient aussi perturber les plans de cette dernière, qui continue de répéter qu'une normalisation monétaire n'est pas encore à l'ordre du jour.

Les bancaires en vedette

En Suisse, les bancaires ont tenu la vedette dans le peloton de tête des gagnants: Credit Suisse (+3,5%) avait déjà gagné plus de 6% la veille. L'action a profité d'un relèvement de recommandation à "overweight" de "equalweight" par Barclays. Pour UBS (+2,5%), l'institut britannique a confirmé le rating "overweight". Le troisième larron Julius Baer (+1,0%) est resté un peu en retrait.

Lonza (+3,2%) a profité d'un relèvement de la recommandation de JPMorgan à "overweight" de "neutral". La société a aussi finalisé la vente de son site de production de peptides en Belgique à Polypeptide Laboratories. Le chimiste indique avoir déjà inscrit un amortissement de 44 millions de francs.

Adecco (+2,8%) a nettement progressé. Les analystes de Credit Suisse s'attendent à une nette amélioration de la croissance organique pour le géant du travail temporaire pour l'année en cours et la suivante. Ils comptent également sur un programme de rachat d'actions. La recommandation "outperform" a été confirmée et l'objectif de cours relevé.

Syngenta (+0,2%) a peu changé, après que l'Union européenne a décidé la veille de rallonger le délai d'examen de 10 jours en vue du rachat par Chemchina.

Enquête contre Novartis

Dans le camp des perdants, on trouve le géant pharmaceutique Novartis (-0,9%). En Grèce, la justice a annoncé qu'elle allait mener une enquête pour corruption présumée de certains fonctionnaires par le groupe pharmaceutique suisse. La révision à la baisse de la recommandation à "neutral" de "overweight" par JPMorgan pesait probablement aussi sur le titre. Les analystes disent prévoir une pression croissante des génériques, que le groupe ne pourra probablement pas compenser.

Les analystes de la banque américaine restent cependant positifs sur le titre Roche (+0,9%). En dépit d'une révision à la baisse de l'objectif de cours, ils maintiennent la recommandation "overweight". Roche dispose du pipeline le plus prometteur du secteur pour cette année, ont-ils commenté. Nestlé a gagné 0,8%.

Swatch (-0,5%) a souffert d'une confirmation de la recommandation "underweight" par Barclays. Richemont (-1,1%) aussi perdu du terrain.

Sur le marché élargi, Kudelski (+0,6%) a annoncé le lancement d'un partenariat stratégique avec Samsung en vue de déployer sa solution TVkey auprès des chaînes payantes. UBS a réduit l'objectif de cours, prévoyant pour cette année un recul de l'Ebit.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS