Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après deux jours dans le rouge, la Bourse suisse a nettement redressé la barre jeudi. L'indice réunissant les 20 valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI), a terminé en hausse de 1,54% à 9325,21 points.

La SLI a progressé de 1,15% à 1386,59 points et le SPI de 1,41% à 9462,15 points. Sur les 30 valeurs vedettes, seules trois ont fini en baisse et le reste en hausse.

La Bourse suisse s'est remise jeudi des inquiétudes suscitées par la dévaluation du yuan. La banque centrale chinoise s'est cependant efforcée de rassurer, affirmant qu'une dépréciation prolongée n'aurait "aucun fondement" et qu'elle se tenait prête à intervenir en cas de "distorsions" excessives. Ces annonces ont aussi suscité des spéculations sur un report du relèvement des taux aux Etats-Unis.

LafargeHolcim recule

Dans le détail, après avoir évolué en tête du SMI toute la séance, Nestlé (+2,7%) a abandonné sa première place à Julius Baer (+4,5%). L'établissement financier a nommé Jimmy Lee au poste de directeur pour l'Asie-Pacifique.

Les analystes ont salué la croissance meilleure que prévu de Nestlé. Le géant de l'alimentation a clôturé en hausse de 2,7%. Credit Suisse (+1,7%) et UBS (+1,3%) ont également progressé.

Du côté du secteur pharmaceutique, Roche a pris 2% et Novartis 1,4%. Roche a annoncé le rachat de l'américain Geneweave BioSciences pour un montant de 190 millions de dollars (185,6 millions de francs).

Schindler (+2,9%) a aussi fini dans le vert, après avoir souffert la veille des craintes sur la Chine. Pékin représente un marché clé pour le fabricant d'ascenseurs et de tapis roulants, qui présente vendredi ses résultats semestriels.

Dans le domaine horloger, Richemont (+0,8%) et Swatch (+0,9%) ont suivi le même mouvement à la hausse, après les craintes soulevées par la Chine. Les consommateurs asiatiques restent en effet friands de produits haut de gamme.

Geberit (+1,9%) a également fait partie des gagnants rebondissant après le repli de 6% de la veille. Galenica (+3,4%) a remonté la pente après la publication des résultats semestriels mardi, tandis que Transocean (-2,6%), Sonova (-1,8%) et LafargeHolcim (-0,8%) ont cédé leurs gains.

AFG en augmentation

Sur le marché élargi, AFG (+2,4%) a terminé en hausse. Le fabricant thurgovien d'équipements du bâtiment a annoncé jeudi matin une acquisition en Allemagne, des délocalisations et suppressions d'emplois en Suisse.

Meyer Burger (+2,2%) et Valiant (+1,9%) ont également progressé. Mais Kardex (-0,7%) et Peach Property (-1,8%) ont fini la séance en repli.

ATS