Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après avoir terminé en baisse jeudi et vendredi, la Bourse suisse a entamé la semaine dans le vert. L'indice réunissant les 20 valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI), a clôturé en hausse de 1,09% à 9510,78 points.

Le SLI a gagné 0,98% à 1411,03 points. Le SPI affiche une augmentation de 1,01% à 9641,33 points. Sur les trente blue chips, 27 ont progressé, deux reculé et un est resté inchangé.

En début d'après-midi, la monnaie européenne s'échangeait contre 1,08075 franc. Celui-ci a atteint jusqu'à 1,0829 euro, soit son plus haut niveau depuis l'abandon du cours plancher à la mi-janvier.

Face au dollar, le plus haut niveau du jour s'est établi à 0,9892 franc. La parité s'approche de plus en plus.

La faiblesse du franc a soutenu le marché boursier, ont expliqué des courtiers. L'évolution a été renforcée par des perspectives économiques moins moroses en Europe et aux Etats-Unis, a précisé l'un d'eux.

Sika en recul

Transocean (+2,9%), Zurich Insurance (+1,6%), Actelion (+1,6%) et Lonza (+1,4%) figurent parmi les gagnants du jour. Transocean a profité de la progression de ses actions à Wall Street, où elle est aussi cotée. L'assureur zurichois et le groupe pharmaceutique bâlois Actelion ont probablement réagi aux pertes de la semaine passée, dans le sillage de leurs chiffres intermédiaires décevants.

Les spéculations continuent par ailleurs à propos de Zurich Insurance et de la possibilité d'une offre de rachat du britannique RSA. Selon le "Financial Times", l'entreprise pourrait, le cas échéant, faire de grosses économies sur les primes de réassurance de RSA et offrir une belle prime aux actionnaires.

Les poids lourds de la Bourse, Roche (+1,3%) et Novartis (+1,5%) ont soutenu l'indice. A part Galenica, le seul autre perdant est Sika (-0,1%).

Sur le marché élargi, Sulzer (-0,2%) a terminé juste dans le rouge après une séance en dents de scie. Le groupe industriel zurichois a annoncé des restructurations importantes et le départ de son directeur général Klaus Stahlmann. Dans un premier temps, l'action a bondi de plus de 2% à l'annonce de ce départ avant de se calmer.

ATS