Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a à nouveau cédé du terrain sous le coup des tensions commerciales (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

La Bourse suisse a été affectée par les nouvelles frictions entre les Etats-Unis et la Chine sur le plan commercial. L'indice vedette SMI a clôturé vendredi sur un recul de 0,82% par rapport à la veille, à 8671,04 points.

Le SLI a lâché 0,83% à 1421,40 points et l'indice élargi SPI s'en est mieux tiré, reculant de 0,35% à 10'166,27 points. Sur les 30 principales cotations, 21 ont fini en baisse et neuf en hausse.

La Bourse suisse a effacé une partie de ses gains de la veille, sur fond de craintes liées au conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis. Les deux premières puissances économiques se sont livrées à de nouvelles menaces, ce qui renforce la nervosité des investisseurs.

"Les craintes d'une escalade du conflit commercial sont de retour et pèsent sur l'ambiance", ont souligné les analystes d'Axi Trader. A Wall Street, les principaux indices Nasdaq et Dow Jones ont chacun ouvert en repli vendredi.

Craintes d'escalade

Jeudi soir, le locataire de la Maison-Blanche a menacé d'imposer de nouvelles taxes douanières sur quelque 100 milliards de dollars d'importations chinoises supplémentaires en riposte aux mesures de rétorsion annoncées par Pékin. De son côté, la Chine s'est déclarée vendredi prête à "aller jusqu'au bout" et "quel qu'en soit le prix".

En queue de peloton, Swisscom (-4,7%), Zurich Insurance (-4,1%) et Geberit (-2,6%) ont été traités hors dividende, de respectivement 22, 18 et 10,40 francs. L'assureur zurichois a vu son objectif de cours relevé par HSBC.

ABB (-1,4%) a vu son objectif de cours raboté par Citigroup. Le groupe a annoncé des investissements de 100 millions d'euros dans un centre de recherche en Autriche. Les valeurs bancaires Credit Suisse (-1,5%), UBS (-1%) et Julius Baer (-1,1%) ont toutes terminé en repli.

Nestlé dans le vert

A l'exception de Nestlé (+0,5%), les poids lourds ont fini dans le rouge, Novartis et Roche se délestant de respectivement 1,1% et 0,6%.

Dufry (+3,1%) a terminé en tête. Le groupe bâlois entend, comme annoncé, rémunérer pour l'exercice 2017 ses actionnaires, au régime sec depuis plusieurs années, avec un dividende de 3,75 franc par action. Vifor Pharma (+1,8%) et Swiss Life (+0,6%) ont complété le podium, sans nouvelle particulière.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS