Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse est retombée dans le rouge lundi. L'indice réunissant les 20 valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI), a clôturé en légère baisse de 0,12% à 8705,66 points.

Le Swiss Leader Index (SLI) a abandonné 0,19% à 1290,40 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,10% à 8890,89 points. Sur les trente valeurs vedettes, onze se sont maintenues au-dessus de l'équilibre, 18 se sont inscrites en dessous. Swiss Life a clôturé inchangé.

La Bourse suisse a terminé la première journée de la semaine sur des pertes contenues, malgré un début de séance dans le vert. La publication d'un bénéfice trimestriel amputé de plus de moitié, en comparaison annuelle, par Morgan Stanley a marqué le retournement de la tendance, pour les établissements financiers en particulier.

Banque chinoise paralysée

"Toute information majeure et inquiétante a tendance à encourager les opérateurs boursiers à tabler sur de nouvelles mesures ultra-accommodantes en provenance des banques centrales mondiales", ont souligné les analystes de xtb online trading. La banque centrale chinoise "manque néanmoins de marges de manoeuvre pour relancer la croissance et l'inflation via sa politique monétaire", ont-ils ajouté.

Dans le détail, Credit Suisse a conservé une avance de 0,5%, après avoir gagné jusqu'à 2,2%, en cours de séance. La contre-performance de Morgan Stanley, au troisième trimestre, publiée en début d'après-midi a refroidi l'euphorie.

Le numéro deux bancaire helvétique publie mercredi ses propres résultats trimestriels et les résultats de l'examen de sa stratégie. La presse dominicale a spéculé sur une augmentation de capital, un renforcement des activités hors de la Suisse et un nouveau programme d'économies.

UBS (-0,7%) a terminé sur une note franchement pessimiste. C'est moins toutefois que Julius Baer (-1,3%).

Zurich Insurance (-0,9%) semble avoir fait les frais d'un commentaire de Barclays, qui dégrade sa recommandation à "pondérer au marché". La banque sabre aussi l'objectif de cours pour le titre de l'assureur.

Transocean en fort recul

Transocean (-4%) a hérité de la lanterne rouge, loin derrière Aryzta (-1,6%). ABB (-1,5%), Adecco et Clariant (-0,9% chacun) n'ont pas eu également de quoi pavoiser.

Actelion s'est offert 0,6% à la veille de son rapport intermédiaire. Le laboratoire de Bâle-Campagne avait déjà collecté 5% la semaine dernière.

Les poids lourds pharmaceutiques de la Bourse ont permis de limiter les dégâts. Roche a engrangé 0,4% et Novartis grappillé 0,1%.

A l'inverse, Nestlé a concédé 0,3%, malgré une tentative initiale de rebond. En fin de semaine dernière, le géant agroalimentaire veveysan a fait état de résultats décevants au troisième trimestre.

Dans la chimie-pharmacie toujours, Galenica s'est étoffé de 1,8%, Givaudan de 0,8% et Syngenta de 0,7%. Le tableau était plus contrasté dans le domaine du luxe, avec Richemont en progression de 0,6%, mais Swatch en déclin de 1,0%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS