Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après deux jours de baisse, la Bourse suisse s'est redressée mercredi. L'indice réunissant les 20 valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI) a clôturé en hausse de 0,39% à 8884,55 points.

Le SLI s'est apprécié de 0,62% à 1338,64 points et le SPI de 0,45% à 9108,70 points. Sur les trente blue chips, 26 ont progressé et quatre reculé.

Le SMI a ouvert dans le vert et a tendu par la suite à gagner du terrain, repassant même la barre des 8900 points. Après l'ouverture négative à Wall Street, les gains se sont toutefois quelque peu effrités.

Aux Etats-Unis, les investisseurs étaient sur la défensive avec la perspective d'une prochaine hausse du taux directeur de la Réserve fédérale (Fed). Les dernières données conjoncturelles américaines sont, en effet, venues renforcer ce scénario.

En Europe, les investisseurs misent sur un nouvel assouplissement de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE). Le patron Mario Draghi, qui s'exprimait à Londres, n'a rien dit qui permette de tirer des conclusions sur l'élargissement du programme de rachat d'emprunts (QE).

La faiblesse des données conjoncturelles chinoises a, quant à elle, relancé les spéculations sur de nouvelles mesures de stimulation de l'économie dans l'Empire du Milieu.

Nette progression pour Lonza

Dans le détail, Lonza (+3,5%), LafargeHolcim (+2,3%) et Geberit (+1,6%) ont affiché les plus gros gains. JPMorgan a confirmé la recommandation "overweight" de LafargeHolcim.

Au niveau du secteur des assurances, Bâloise a engrangé 2% et Zurich Insurance 1,4%. Credit Suisse et Berenberg ont légèrement abaissé l'objectif de cours de l'action Zurich Insurance après les chiffres trimestriels décevants de la semaine passée. Les deux instituts ont toutefois confirmé leur recommandation d'achat.

L'assureur zurichois travaille à régler les problèmes de sa division General Insurance. Et la perspective d'un nouveau dividende attractif constitue un moteur pour le cours de l'action.

Swiss Life (+1,9%) a progressé à la veille de la publication de ses résultats trimestriels. Swiss Re (+1,3%) a annoncé le lancement, dès jeudi, d'un programme de rachat d'actions, comme l'avait décidé l'assemblée générale. Au total, cela doit permettre de rétrocéder jusqu'à un milliard de francs aux actionnaires.

Richemont (+1,4%) et Swatch (+1,1%) ont regagné du terrain. Baader Helvea a réduit l'objectif de cours de Swatch, mais confirmé "buy".

Les espoirs de reprise de la branche du luxe cette année ne se sont pas concrétisés en raison de la faiblesse persistante à Hong Kong et du ralentissement aux Etats-Unis et en Chine continentale, ont commenté les analystes de Baader Helvea.

Les poids lourds de la Bourse, Novartis (+0,1%) et Roche (+0,3%) ont terminé dans le vert. Le potentiel de plusieurs médicaments des deux géants bâlois pousse à l'optimisme, selon les courtiers. Morgan Stanley estime le potentiel de chiffre d'affaires de Cosentyx de Novartis, sur sol américain, jusqu'à 4,5 milliards de dollars (4,52 milliards de francs) par an d'ici 2020.

Grandes banques dans le rouge

Julius Baer (+0,8%) n'a fait qu'effacer une partie des pertes de la veille. Un décevant rapport intermédiaire sur 10 mois explique ce résultat.

Dans le camp des perdants, figurent UBS (-0,2%) et Credit Suisse (-0,6%). Sans oublier Aryzta (-0,2%) et Transocean (-5,5%), cette dernière souffrant de la baisse du prix du pétrole.

Sur le marché élargi, Lem a gagné 2,8%, après publication de ses chiffres semestriels. Züblin a reculé de 2,4%. Santhera (+5,2%) a profité de données d'étude favorables.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS