Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Bourse suisse s'offre un net rebond, après une déconvenue

L'indice vedette de la Bourse suisse, le Swiss Market Index (SMI), a clôturé sur un gain de 1,52% à 8638,42 points (archives).

KEYSTONE/THOMAS DELLEY

(sda-ats)

La Bourse suisse a plus que compensé ses pertes de la veille mardi, boulant sur un gain convaincant. Les menaces de guerre commerciale sino-américaine se sont atténuées.

Les investisseurs ont désormais tourné le dos au scénario du pire, après des fuites de la Maison Blanche et des propos optimistes du Secrétaire au trésor, Steven Mnuchin, qui ont laissé entrevoir une détente.

Dans leur commentaire américain, les analystes de Mirabaud Securities ont relevé que le retour de la confiance est le résultat de la détente dans les tensions commerciales entre Pékin et Washington. Wall Street pour sa part évoluait en hausse dans les premiers échanges.

Sur le front conjoncturel, la confiance économique dans la zone euro a reculé en mars, restant cependant à un niveau relativement élevé. Toujours dans la zone euro, la croissance des crédits accordés par les banques aux particuliers et aux entreprises de la région a légèrement décéléré en février. La progression a été de 3%, après 3,3% en janvier et 2,9% en décembre.

En Italie, la confiance des consommateurs a enregistré une hausse en mars tandis que celle des entreprises a reculé. L'inflation en Espagne a légèrement accéléré son rythme en mars, la hausse des prix atteignant 1,3% sur un an contre 1,2% en février, selon l'estimation provisoire publiée par l'Institut national de la statistique (INE).

La confiance des consommateurs s'est aussi quelque peu érodée aux Etats-Unis en mars, après avoir toutefois atteint un sommet en février.

Toutes les valeurs en hausse

Sur sol helvétique, le Swiss Market Index (SMI) a clôturé sur un gain de 1,52% à 8638,42 points avec un plus haut à 8660,71 et un plus bas à 8593,38 points. Le Swiss Leader Index (SLI) s'est adjugé 1,41% à 1419,93 points et le Swiss Performance Index (SPI) 1,46% à 10'088,78 points.

Les 30 valeurs vedettes ont terminé la séance dans le vert. Le groupe de tête se composait d'ABB (+2,5%), Schindler (+2,2%) et Novartis (+2,1%)

HSBC a relevé l'objectif de cours d'ABB et a confirmé "hold". Les analystes ont pris en compte les derniers résultats et l'acquisition de GE Industrial dans leurs estimations. Le groupe a par ailleurs reçu une commande pour le remplacement des systèmes de commande et de protection de deux importantes lignes de transport d'énergie en Australie, pour un volume de 30 millions de dollars (28,2 millions de francs).

Novartis a annoncé avoir vendu sa participation dans la coentreprise pour les médicaments sans ordonnance (Consumer Health) à son partenaire britannique GlaxoSmithKline (GSK) pour 13 milliards de dollars en numéraire. Ce désengagement permet au groupe pharmaceutique bâlois de se recentrer sur ses "priorités stratégiques".

Dans la foulée de cette information, Independent Research a réduit l'objectif de cours et confirmé "garder". La cession de la participation dans la coentreprise est un signal de la volonté de Novartis de se concentrer sur les processus numériques de collecte et d'analyse de données médicales, dans lesquels l'analyste voit un potentiel de croissance certain. CFRA a relevé sa recommandation à "buy" de "hold", saluant l'opération comme un geste "raisonnable".

Morgan Stanley a abaissé la recommandation de Roche (+1,4%) à "underweight" après "equal weight" et a aussi réduit l'objectif de cours. Les analystes voient notamment des risques de baisse au niveau des attentes pour les marges à cause de l'influence des biosimilaires. Dans l'ensemble, le consensus semble un peu trop optimiste actuellement. Le troisième poids lourd Nestlé s'est adjugé 1,4%.

Sur le plan bancaire, UBS a gagné 1,6%, Credit Suisse 1,3% et Julius Baer 1,1%.

"Solide copie" pour Bâloise

L'assureur Bâloise (+1%) a généré en 2017 des volumes en hausse, une progression portée par les domaines cibles que sont l'assurance dommages et les primes à caractère de placement. Le bénéfice du groupe rhénan s'est enrobé. Les objectifs à moyen terme sont reconduits. UBS a qualifié la copie de l'assureur de "solide", même si le ratio combiné des activités allemandes a déçu.

Le groupe pharmaceutique Vifor (+1,9%) a conclu avec son partenaire japonais Zeria un accord portant sur le développement et la distribution du Veltassa au pays du Soleil levant. Selon les termes de l'accord, le laboratoire japonais disposera des droits exclusifs notamment pour la commercialisation du médicament phare de Vifor après l'obtention du feu vert des autorités sanitaires locales.

Avec un gain de 0,4%, Partners Group était le dernier de ce classement, précédé par Swiss Re et Givaudan (+0,8% chacun).

Sur le marché élargi, Warteck Invest (inchangé%) et SHL (+2,7%) ont publié leurs résultats. Ypsomed (+0,8%) a annoncé la création d'une filiale au Canada et la commercialisation d'une pompe à insuline en Inde.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.