Toute l'actu en bref

La Bourse suisse est repassée jeudi sous la barre des 9100 points (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a fini jeudi pour la deuxième séance consécutive dans le rouge, passant sous la barre des 9100 points. A la clôture, l'indice vedette SMI reculait de 0,27% par rapport à la veille, à 9064,88 points.

Le SLI a lâché 0,49% à 1438,64 points et l'indice élargi SPI 0,29% à 10'290,52 points. Sur les trente principales valorisations, seules six ont gardé la tête hors de l'eau et Givaudan s'est accroché à la ligne de flottaison.

La place zurichoise a plus que dilapidé dans l'après-midi ses timides gains de la matinée. La consolidation ne surprend pas outre mesure les analystes, qui pointent du doigt le niveau élevé atteint ces derniers temps par les valorisations.

Zurich Insurance (+0,2%) s'est repris sur la fin de la journée, dépassant la déception toute relative générée par sa copie intermédiaire. Les analystes évoquent des résultats "décents". L'assureur zurichois est par ailleurs le seul de sa catégorie à avoir gagné du terrain sur la journée, Swiss Re ayant concédé 1,2%, Swiss Life 1,3% et Bâloise 1,3% aussi.

LafargeHolcim en retrait

LafargeHolcim (-0,4% à 56,25 francs) n'a pas profité jusqu'au bout du coup de pouce de Citigroup, qui a repris la couverture du titre à "buy" et fixé l'objectif à 69 francs. Bien qu'il ait récemment surperformé le marché d'ensemble, le titre n'est pas surévalué, selon les analystes.

Dans le camp des poids lourds, Roche (-0,1%), a repris son chemin de croix, après la perte de 1,8% mercredi suite à l'annonce d'un échec de Tecentriq en phase III contre certaines formes de cancer de la vessie.

Par ailleurs, Chugai, filiale japonaise de Roche, fait l'objet d'une plainte déposée aux Etats-Unis par le laboratoire américain Baxalta (Shire) pour violation de brevet, ce que conteste vigoureusement l'entreprise japonaise. Novartis a perdu 0,5%, tandis que Nestlé (+0,1%) a tenté d'offrir une modeste résistance.

Richemont dans le vert

A la veille de la publication des résultats de son exercice décalé 2016/17, Richemont a gagné 0,5%. Les analystes anticipent un net recul des recettes et des bénéfices. Comme le reste du secteur, Richemont aura souffert du repli de la demande, en particulier dans le domaine de l'horlogerie. Swatch Group a reculé de 0,3%.

Au lendemain des résultats trimestriels du spécialiste du placement de personnel, S&P a relevé la recommandation pour Adecco (-0,6%) de "hold" à "buy" et a augmenté l'objectif de cours, saluant une rentabilité opérationnelle supérieure aux attentes au 1er trimestre et se disant agréablement surpris par la croissance organique.

Sans information spécifique, Lonza (+0,8%) s'est adjugé l'étape du jour, devant Dufry (+0,7%). Lanterne rouge, Kühne+Nagel (-3,7% ou 5,80 francs) a été traitée hors dividende de 5,50 francs.

ATS

 Toute l'actu en bref