Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a terminé jeudi dans le vert pour la seconde journée consécutive. A la clôture, l'indice vedette Swiss Market Index (SMI) a affiché une hausse de 0,28% à 8957,27 points.

Le SLI a gagné 0,25% à 1338,55 points et l'indice élargi SPI 0,27% à 9150,81 points. Sur les trente blue chips, 23 ont progressé et sept reculé. Au lendemain des déclarations de la Réserve fédérale américaine (Fed), les marchés sont restés prudents, a relevé un courtier. Les investisseurs n'ont pour le moment pas le courage de prendre de gros engagements.

Comme prévu, la Fed a décidé de ne pas toucher aux taux d'intérêt, bien que la banque centrale ait revu à la hausse son appréciation de la situation conjoncturelle. La probabilité d'un relèvement de taux en décembre se renforce, affirment certains intervenants du marché. L'économie des Etats-Unis a progressé de façon modeste au 3e trimestre, en ligne avec les attentes des analystes.

Adecco en tête

Dans le camp des gagnants, Adecco (+2%) vient en tête. Il est suivi par Clariant (+1,8%) après de bons chiffres. Sika (+1,4%) a aussi publié des chiffres plaisants, surtout au niveau de l'évolution des marges. La querelle autour de la prise de contrôle par Saint-Gobain reste une ombre au tableau.

SGS (+1,8%) a nettement progressé aussi. Le spécialiste genevois de l'inspection et de la certification a levé le voile sur ses nouveaux jalons stratégiques jusqu'en 2020. Les nouveaux objectifs reçoivent un accueil partagé des observateurs, sans toutefois aller jusqu'à provoquer la surprise.

Swiss Re (+0,4%) a présenté des chiffres trimestriels meilleurs que prévu au niveau du bénéfice. Les analystes ont presque tous été impressionnés, certains relevant cependant que l'absence de grosse catastrophe naturelle a joué un rôle, tout comme la dissolution de réserves des années précédentes, plus importante que prévu.

Poids lourds en soutien

Bâloise (+0,9%) s'est trouvé avec Geert de Wilder un remplaçant à l'interne au directeur général sortant Martin Strobel. Swiss Life a gagné 0,6% et, sur le marché élargi, Helvetia 0,8%. Les titres profitent aussi de la décision du Conseil fédéral d'abaisser le taux minimum LPP, ont expliqué des courtiers.

Les poids lourds pharma Roche (+0,2%) et Novartis (+0,6%) ont soutenu l'indice, tout comme Nestlé (+0,3%). La Banque cantonale de Zurich estime que la décision chinoise d'abandonner la politique d'un enfant par famille profitera au groupe veveysan à long terme.

Aux bancaires, UBS a cédé 0,9% et Credit Suisse 0,4%. La Deutsche Bank a publié des détails de sa restructuration et annoncé qu'elle ne verserait pas de dividende pour les deux prochaines années. Barclays a aussi surpris avec de mauvais chiffres trimestriels.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS