Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le SMI a fini en hausse de 0,15%, à 9311,69 points (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé au-dessus de la barre des 9300 points vendredi, à un cheveu du plus haut du jour et du nouveau plus haut de l'année de 9312,97 points. Le plus haut historique de 9548,09, en 2007 avant la crise financière, est à moins de 250 points.

A New York, Wall Street gagnait un peu de terrain en début de séance, après une série de résultats contrastés d'établissements financiers et d'indicateurs américains. Les indices sont portés "par un certain optimisme sur la croissance économique mondiale dans le sillage de chiffres meilleurs que prévu sur le commerce extérieur chinois et sur les ventes au détail aux Etats-Unis", ont dit les analystes de Charles Schwab.

Sur le front économique, l'inflation a légèrement accéléré à 0,5% en septembre après 0,4% en août aux Etats-Unis. Les ventes au détail ont augmenté de 1,6% en septembre contre 1,5% attendu. Le moral des ménages a bondi à 101,1 points en octobre, contre 95,1 points en septembre. Les analystes attendaient 95,6 points. Les stocks des entreprises manufacturières et de distribution ont progressé comme prévu en août à l'équivalent d'une valeur de 1889 milliards de dollars (1823 milliards de francs, +0,7% sur un mois).

En Suisse, les prix à la production et à l'importation ont augmenté de 0,5% sur un mois et de 0,8% sur un an.

Le SMI progresse sur la semaine

Le SMI a fini en hausse de 0,15% à 9311,69 points. Sur la semaine, l'indice vedette de SIX a gagné 0,64%. Le SLI a gagné 0,18% à 1499,60 points et le SPI 0,17% à 10'643,34 points. Sur les trente principales cotations, 21 ont progressé, sept ont reculé et deux ont fini stables.

Dans le haut du tableau, Clariant, qui continue à être sous les feux des projecteurs en raison de son projet de fusion contesté avec l'américain Huntsman, a gagné 2,2% . Il précède Aryzta (+1,0%) et Julius Baer (+0,9%).

UBS a gagné 0,5% et Credit Suisse 0,3%. Au lendemain des partiels de JPMorgan et Citigroup, Bank of America a vu son bénéfice net augmenter de 15% à 5,1 milliards de dollars, soit 48 cents par action contre 45 attendus par les analystes.

Wells Fargo a inscrit dans ses comptes une charge de 1 milliard de dollars liée à des contentieux en cours, ce qui a fait chuter le bénéfice net de 20,2% à 4,2 milliards, soit un bénéfice par de 84 cents, contre 1,03 dollar prévu par les analystes.

Sika, Swatch et Zurich reculent

Dans le camp des poids lourds, Nestlé a gagné 0,7% et a bien soutenu l'indice. Novartis et Roche ont chacun perdu 0,1%. Le sentiment à l'égard de l'industrie pharmaceutique européenne est mitigé, ont commenté les analystes de Barclays dans une étude sectorielle, évoquant notamment les incertitudes entourant les projets de réforme américaine dans le domaine de la santé.

Vontobel a relevé l'objectif de cours de SGS (+0,2%) et a confirmé "hold". L'analyste estime que le numéro un mondial de l'inspection et de la certification va devoir se positionner face à ses rivaux. Il ne devra pas non plus s'effrayer d'un éventuel rabotage de son portefeuille de services ou de son implantation géographique.

Kühne+Nagel (+0,2%) dévoilera ses résultats partiels lundi.

Les trois plus gros perdants sont Sika (-1,1%), Swatch (-0,9%) et Zurich (-0,3%). Ce dernier après l'annonce jeudi après-midi de la vente de ses activités de caisses de pension au Royaume-Uni au groupe bancaire Lloyds.

Elan positif pour l'aéroport de Zurich

Sur le marché élargi, Ascom (+3,4%) a annoncé jeudi soir un partenariat stratégique avec GE Healthcare pour la distribution en Europe d'un dispositif conçu spécifiquement pour les unités de soins intensifs.

Flughafen Zürich (+0,5%) a vu sa fréquentation bondir de 5,5% au mois de septembre, frôlant les 2,75 millions de passagers. Les chiffres publiés jeudi soir ont suscité des commentaires élogieux de la part des analystes.

SHL Telemedicine (+2,7%) a annoncé l'entrée à son capital de l'investisseur privé hongkongais Kun Shen, qui après avoir acquis plus de 2,5 millions de titres, détient désormais 23,53% des droits de vote de la société.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS