Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Bourse suisse termine en fanfare, portée par ses poids lourds

Le Swiss Market Index (SMI) a fini la séance en hausse de 1,36% à 8756,12 points (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

La Bourse suisse a clôturé mercredi sur des gains solides et à son plus haut du jour, après avoir ouvert et passé une bonne partie de la séance en territoire négatif. Les trois poids lourds de l'indice phare SMI ont fini en forte hausse.

Sur sol américain, "la plupart des gains observés sur les marchés depuis 18 mois sont liés aux actions du secteur technologique. Et mardi ces titres ont chuté fortement", ont rappelé les analystes de CMC Markets. "La fragilité du secteur technologique qui a amené à la chute des indices mardi couve à nouveau", font remarquer leurs confrères de Charles Schwab.

Les tensions diplomatiques et commerciales pèsent toujours en arrière-plan. En attendant de fixer le sort des Européens concernant des taxes douanières sur l'aluminium et l'acier, le président américain, Donald Trump, et la chancelière allemande, Angela Merkel, ont évoqué mardi au téléphone des actions communes pour contrer les pratiques commerciales de la Chine jugées "déloyales".

Aux Etats-Unis, la croissance au quatrième trimestre a été révisée en nette hausse, à 2,9% en rythme annuel, dépassant les attentes des analystes et frôlant l'objectif de 3% de Donald Trump, selon la troisième estimation du département du Commerce. Les promesses de ventes de logements ont rebondi plus que prévu en février et les stocks de pétrole brut ont augmenté davantage que prévu au cours de la semaine écoulée.

En Suisse, le Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'EPF de Zurich a revu à la hausse ses prévisions pour l'économie suisse pour 2018 et 2019. Il table désormais une croissance de 2,5% pour l'année en cours, contre 2,3% auparavant. Pour 2019, la progression est augmentée à 1,8% de 1,7%.

Novartis bondit

Le Swiss Market Index (SMI) a fini la séance en hausse de 1,36% à 8756,12 points, son plus haut du jour, après avoir plongé à 8522,33 points. Le Swiss Leader Index (SLI) a engrangé 0,99% à 1434 points et le Swiss Performance Index (SPI) 1,12% à 10'201,62 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 26 ont clôturé dans le vert et seulement quatre dans le rouge.

La victoire de l'étape revient à Novartis (+2,7%), qui va présenter dans les prochains jours de nouvelles données d'étude "positives" sur le brolucizumab (RTH258), contre la dégénérescence maculaire néovasculaire liée à l'âge (nAMD). Oddo Securities a relevé sa recommandation à "buy", après "neutral", ainsi que l'objectif de cours.

Troisième du classement SMI/SLI, Nestlé (+2,1%) a vendu les activités eaux de sa filiale brésilienne à Indaiá Minalba, une filiale du conglomérat industriel Edson Queiroz.

Roche (+1,6%) a reconnu et déploré le décès de cinq patients sous traitement avec son nouveau médicament Hemlibra (emicizumab). Réagissant à des informations relayées par la Fédération américaine pour l'hémophilie (HFA), le laboratoire rhénan assure que les constatations des médecins traitants et les déclarations des enquêteurs exemptent l'Hemlibra de tout rôle dans la mort de ces patients.

Richemont dans le rouge

La seconde place de Swatch (+2,2%) contraste fortement avec l'antépénultième de son concurrent Richemont (-0,8%), relégué en queue de classement. Berenberg, Goldman Sachs et Kepler Cheuvreux ont consacré des études au secteur du luxe. Les analystes constatent une amélioration de l'ambiance pour la branche et font état de déclarations optimistes de dirigeants à l'occasion de Baselworld. La concurrence des montres connectées suscite toutefois quelque inquiétude.

Givaudan (+1,7%) a annoncé un départ à son comité de direction. Chris Thoen, directeur science et technologie, va prendre sa retraite à fin août, invoquant des raisons personnelles.

Au lendemain des chiffres de Bâloise (+1%), Kepler Cheuvreux a relevé son objectif de cours et confirmé "hold". La déception sur la marche des affaires en Allemagne est compensée par les bonnes perspectives du secteur vie.

La lanterne rouge est échue à Logitech (-1,1%) sans nouvelle particulière derrière Dufry (-0,9%), Richemont et Aryzta (-0,6%).

Sur le marché élargi, l'assureur Vaudoise (-0,4%) et la société immobilière Plazza (+1,4%) ont publié leurs résultats. Cembra Money Bank (+0,5%) a conclu un partenariat avec la filiale de PostFinance Lendico pour l'octroi de crédits aux PME.

Lem (-3,1%) a annoncé la nomination d'Eric Chaussin en tant que responsable du segment Industrie en remplacement de Frank Rehfeld, qui reprendra le rôle de CEO de LEM à partir du 1er avril. Crealogix (-2,9%) a mis en circulation de nouvelles actions sur SIX. Les titres proviennent d'une augmentation de capital réalisée mardi afin de financer la reprise de l'espagnol Innofis.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.