Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a fini mercredi sur une note légèrement négative (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé la séance de mercredi en léger repli. A la clôture, l'indice vedette SMI reculait de 0,19% par rapport à la veille, à 8954,10 points.

Le SLI a gagné 0,05% à 1420,73 points et l'indice élargi SPI a perdu 0,08% à 10'180,94 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 11 ont reculé, 17 ont avancé, tandis que LafargeHolcim et UBS ont fini stables.

Novartis (-0,3% à 80,15 francs) a souffert après que Credit Suisse a abaissé sa recommandation à "underperform", contre "neutral" auparavant, et a maintenu l'objectif de cours à 77 francs. L'analyste a notamment mentionné des frais de lancement de produits toujours élevés à moyen terme et reste prudent à l'égard des ventes du médicament pour le coeur Entresto.

Les autres poids lourds Roche (-0,4%) et Nestlé (-0,8%) ont aussi pesé sur l'indice vedette. La lanterne rouge du jour est revenue à Lindt (-1,1%). Clariant (-1%) a cédé une partie des gains de la veille après l'annonce de l'opposition du véhicule d'investissement White Tale à la fusion prévue entre le laboratoire de Muttenz et son concurrent américain Huntsman.

Adecco (+0,2%) avait souffert en matinée de l'abaissement de l'objectif de cours par Kepler Cheuvreux. Certains observateurs mettaient en avant les projets de réforme du marché du travail en France, que le gouvernement d'Edouard Philippe se propose de mettre en oeuvre et qui pourrait peser sur le marché de l'emploi temporaire.

Aux bancaires, Credit Suisse (+0,1% à 14,46 francs) et Julius Baer (+0,9%) ont gagné du terrain. Mirabaud a entamé la couverture de Credit Suisse à "buy" et avec un objectif à 16,50 francs. La banque est dans une phase de transition et, récemment, de premiers signes d'amélioration sont intervenus, notamment au niveau des coûts. L'analyste entrevoit un potentiel de reprise et considère que le moment est bien choisi pour s'intéresser au titre.

Le plus gros gagnant du jour, sans information spécifique, est Sika (+1,4%) qui a précédé Swatch Group (+1,1) et Lonza (+0,9%).

ATS