Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'indice-vedette de la Bourse suisse, le Swiss Market Index (SMI), a fini en hausse de 0,32% à 8143,13 points (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a clôturé mardi sur de modestes gains, freinée dans son élan par des poids lourds défensifs déprimés. Tokyo, Shangaï, Hong Kong et Shenzhen ont clôturé sur des rebonds sensibles.

De son côté, Wall Street a ouvert sur une tendance similaire, proche de nouveaux records. Outre-Atlantique, Alcoa a lancé la saison des rapports semestriels aux États-Unis sur une performance moins mauvaise qu'escompté.

Au Royaume-Uni, la nomination prochaine de Theresa May, désormais seule en lice, à la tête du gouvernement britannique semblait lever quelques-unes des incertitudes. Ces dernières plombent le moral des investisseurs, depuis le scrutin sur le Brexit.

Stabilité pour Nestlé

Dans le détail, le Swiss Market Index (SMI) a pris 0,32% à 8143,13 points. Le Swiss Leader Index (SLI) a engrangé 0,83% à 1200,83 points et le Swiss Performance Index (SPI) s'est adjugé 0,31% à 8811,17 points. Sur les trente principales cotations, six ont fini sous la barre, quatre à l'équilibre et 20 en hausse.

Novartis et Geberit (0,8% chacun) ont terminé dans les tréfonds du classement, sans indication particulière. Roche (-0,2%) et Actelion (-0,1%) complètent le peloton des cancres du jour. Nestlé, inchangé, a de justesse obtenu sa moyenne.

Adecco en nette hausse

Passablement chahuté depuis fin juin, Adecco a récupéré 4,1% et s'offre la performance la plus remarquée du SMI. Credit Suisse et Richemont (+3,1% chacun), également en délicatesse avec les investisseurs, garnissent les deux autres places sur le podium.

Les bancaires ont fait fi d'une note assassine de Bernstein, recommandant les deux principaux établissements helvétiques à la vente. UBS a ainsi collecté 1,7% et Julius Baer 2,2%. Les assureurs ont aussi profité de la bonne dynamique. Zurich Insurance a vendangé 2%, Bâloise 1,9% et Swiss Life comme Swiss Re 1,8% chacun.

Cicor prend plus de 15%

Sur le marché élargi, Adval Tech s'est envolé de 12,7%, suite à l'annonce de la vente pour 133 millions de francs de son unité Molds. Le produit de l'opération est notamment destiné à alléger l'endettement du groupe.

Leonteq (+4,6%) avait retrouvé la confiance des investisseurs, grâce à la montée au sein de son capital de Veraison. Le fonds zurichois avait déjà fait une entrée remarquée la semaine dernière, franchissant le seuil des 3%. Le titre Leonteq avait bondi de plus 20% sur les trois journées suivantes.

Santhera (+6,8%) s'est attiré les louanges de Kepler Cheuvreux, qui recommande le titre à l'achat et prévoit un cours de 116 francs dans les dix-huit prochains mois. Le producteur d'équipements et composants électriques Cicor (+15,9%) a dégagé une performance encore plus marquée.

Perrot Duval, précurseur de la saison des résultats intermédiaires, n'a pas pu tirer avantage de la sensible amélioration de la marche de ses affaires au premier semestre. La base de comparaison était flatteuse et le titre a retrouvé son niveau de départ dans les derniers échanges, après avoir fortement progressé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS