Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après être restée dans le vert une bonne partie de la journée, la Bourse suisse a fini en baisse lundi. L'indice SMI, regroupant ses valeurs vedettes, a perdu 0,75% clôturant à 8544,35 points.

Le SLI a perdu 0,73% à 1289,46 points et le SPI 0,71% à 8817,15 points. Sur les trente blue chips, 25 ont reculé et cinq avancé.

Forte volatilité

Les variations de cours ont été relativement importantes durant la séance et cela a également été le cas pour les autres places européennes. Cette volatilité n'a pas étonné les experts.

C'était prévisible après la décision de la Réserve fédérale américaine (Fed) la semaine passée, a commenté notamment la Banque cantonale de Zurich. Au final, cette phase de volatilité n'autorisera pratiquement aucun gain de cours.

Dans le détail, Transocean (-2,8%), Galenica (-2,7%) et Julius Baer (-2,3%) ont tous perdu plus de 2%. Galenica a connu une de ses plus mauvaises journées de l'année. Il faut dire que le titre a gagné près de 90% depuis janvier dernier.

Transocean a, quant à lui, probablement souffert de la nouvelle baisse des prix du pétrole.

Pour Julius Baer, la provision de 350 millions de francs effectuée par le gestionnaire de fortune serait insuffisante pour couvrir une éventuelle amende pour évasion fiscale aux Etats-Unis, selon la presse du week-end. Se référant à des sources proches du dossier, le journal dominical SonntagsZeitung a évoqué un montant de près du double.

Plusieurs articles de presse prédisent une réunion de l'établissement avec les autorités américaines la semaine prochaine. Sollicitée par l'agence financière awp, la banque n'a pas souhaité commenter cette information.

Du côté bancaire toujours, Credit Suisse (-1,7%) et UBS (-1,4%) font aussi partie des perdants. Ils ont effacé une partie des gains de la semaine précédente qui avait vu les deux titres gagner chacun environ 5%, alors que le SMI ne prenait que 1,3%.

Dans le camp des poids lourds de la Bourse, Novartis (-0,9%) et Nestlé (-1%) ont pesé sur l'indice. Mais Roche (-0,3%) s'en est mieux tiré.

Aryzta en tête

Parmi les gagnants, seul Aryzta (+1,3%) a pris plus de 1%. Le boulanger industriel zurichois a ainsi effacé une partie de son recul de 36% depuis le début de l'année.

Syngenta (+0,4) reste le thème dominant en cette fin d'année. Dans la presse dominicale, le patron ad intérim John Ramsay a relevé l'intérêt à toutes les occasions d'augmenter la valeur au sein de la branche et a expressément inclus Monsanto dans son propos.

Selon l'agence Bloomberg, ChemChina a soumis une offre améliorée au groupe d'agrochimie bâlois. Le conglomérat chinois a proposé environ 470 francs par action pour 70% de Syngenta. Ce prix valorise le géant rhénan à 43,7 milliards de francs, contre une précédente offre de 41,7 milliards soumise vers la mi-novembre et rejetée par la firme.

Swiss Re (+0,6%), Adecco (+0,5%) et Sika (+0,1%) sont les autres gagnants.

Valartis en fort recul

Sur le marché élargi, Kuoni a gagné 5%. Il a ainsi consolidé les gains engrangés vendredi, sur fonds de rumeurs de reprise, dit-on dans les salles de marché.

Implenia (+3,9%) a retenu l'attention, après l'annonce d'un contrat de 380 millions d'euros (410 millions de francs) pour la construction du tunnel ferroviaire près de Stuttgart.

Crealogix (+3,2%) a également progressé, après l'annonce de changement à la tête de l'entreprise. Le cofondateur, Bruno Richle, démissionnera au 1er janvier 2016 de ses fonctions de directeur général (CEO) pour se concentrer sur son mandat de président. Il sera remplacé dans son rôle de responsable opérationnel par Thomas Avedik.

Parmi les perdants, Valartis a cédé 8,5%. Le groupe bancaire zougois a officialisé la cession de ses activités autrichiennes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS