Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse bouge jusqu'à présent assez peu cette semaine (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Après avoir grignoté un peu de terrain lundi et mardi, la Bourse suisse a terminé sur une note peu changée mercredi, mais cette fois juste dans le rouge. En matinée, le SMI s'était approché à moins de deux points de son nouveau plus haut de l'année de 9289,13 points.

Le SMI a terminé sur un recul minime de 0,02% à 9265,34 points, avec un plus haut à 9287,80 et un plus bas à 9258,32. Le SLI a cédé 0,04% à 1490,40 points et le SPI a grignoté 0,01% à 10'585,00 points. Sur les trente valeurs vedettes, quatorze ont progressé et seize ont reculé.

Du côté des perdants, LafargeHolcim (-1,1%) a fini lanterne rouge. Aryzta (-1,0%), Julius Baer (-0,8%) et Adecco (-0,7%) ont aussi fini dans le bas du tableau. Credit Suisse a cédé 0,6% et UBS 0,3%.

Kühne+Nagel (-0,7%) a annoncé mardi soir avoir conclu un accord de distribution avec le hongrois Federal Mogul.

Prises de bénéfices pour Givaudan

Dans le camp des poids lourds, Nestlé (-0,1%) et Roche (-0,2%) ont pesé plus ou moins fortement sur l'indice, alors que Novartis a gagné 0,4%. Dans une interview à paraître jeudi dans la Handelszeitung, le président de Novartis Jörg Reinhardt a confirmé que les plans pour Alcon seraient dévoilés lors de la présentation des chiffres trimestriels, le 24 octobre.

La banque britannique a aussi relevé l'objectif de cours de Partners Group (-0,4%) et a confirmé "buy". Les attentes du marché sont plus élevées après les résultats du 1er semestre.

Givaudan (-0,4%) a subi en partie des prises de bénéfices au lendemain de la publication de ses ventes trimestrielles. Berenberg et Vontobel ont augmenté l'objectif de cours.

Le premier recommande le titre à "hold" et le second à "buy". La forte croissance des volumes au 3e trimestre laisse présager une évolution semblable au dernier trimestre, selon Vontobel. Berenberg estime que Givaudan a créé une dynamique qui devrait lui permettre d'atteindre ses objectifs de ventes à moyen terme.

ABB devrait profiter d'une reprise

Dans le haut du tableau Lonza (+1,6%) précède Clariant (+0,7%) et Swiss Re (+0,7% à 90,60 francs). L'action du réassureur a profité d'un relèvement de recommandation à "neutral" de "underperform par Exane BNP Paribas qui a aussi fortement relevé l'objectif de cours à 90 francs de 77 francs.

Les catastrophes naturelles au 3e trimestre ont sérieusement affecté la rentabilité de la branche sur l'exercice 2017, mais la situation devrait également offrir des opportunités de croissance pour Swiss Re et les autres réassureurs européens, a notamment commenté l'analyste.

HSBC a relevé l'objectif de cours d'ABB (+0,2%) et a confirmé "hold". Selon l'analyste, le conglomérat industriel devrait tôt ou tard profiter d'une reprise cyclique.

Dufry (+0,2%) a augmenté le montant de son emprunt lancé cette semaine à 800 millions d'euros (913,7 millions de francs), contre 500 millions précédemment, et fixé le coupon à 2,5%. Les fonds serviront à refinancer un emprunt existant à hauteur de 500 millions, dont l'échéance est prévue pour 2022.

Orascom plus gros perdant du jour

Sur le marché élargi, Cembra Money Bank (+1,2%) a repris EFL, un spécialiste du leasing et du crédit automobile. Les analystes ont applaudi, Baader Helvea parlant de plus grosse acquisition depuis l'IPO en 2013.

Temenos (-0,7%) a revendiqué un nouveau client et pas des moindres, puisqu'il s'agit de l'espagnol Santander. Vontobel a estimé que le fait que les grandes banques (Tier-1) deviennent plus progressistes au niveau de leur stratégie numérique "ouvre de grandes opportunités pour des vendeurs importants (de logiciels) comme Temenos".

Wisekey (+0,2%) collaborera avec Microsoft afin d'apporter un appui technique au projet blockchain du gouvernement rwandais. Les détails financiers du projet n'ont pas été divulgués.

Le plus gros perdant du jour est Orascom (-8,6%). BKW (-3,5%) a aussi nettement fléchi. A l'inverse, Myriad (+6,1%) a fait la meilleure performance devant Sulzer (+4,7%), dont UBS a relevé l'objectif de cours et a confirmé "buy". L'analyste table sur une forte reprise des entrées de commandes au 3e trimestre, à 733 millions de francs, en hausse de 14% sur un an.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS