Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse attendait impatiemment mercredi l'épilogue d'une réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed), aux alentours de 20h00 (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé la séance de mercredi quasiment à l'équilibre, à quelques heures de l'épilogue très attendu d'une réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed). L'indice vedette Swiss Market Index (SMI) a reculé de 0,07%, clôturant à 8221,33 points.

Le SLI a progressé de 0,40% à 1222,54 points et le SPI a engrangé un modeste 0,01% à 8912,13 points. Sur les 30 valeurs vedettes, huit ont cédé leurs gains, une est restée stable et 21 ont monté.

Après une séance passée en territoire positif, le SMI a plongé en fin de séance en réaction aux données sur les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis. Les réserves d'or noir ont monté de façon inattendue la semaine dernière tandis que la production a avancé.

La Fed devrait quant à elle dévoiler vers 20h00 (heure suisse) sa décision de politique monétaire. L'institut d'émission va vraisemblablement opter pour le statu quo, tout en livrant quelques précieux indices sur une possible hausse des taux en septembre, estiment les spécialistes.

Haut du tableau pour Richemont

En Suisse, Richemont (+3,7%) est resté accroché dans le haut du tableau jusqu'en fin de séance, suivi par son homologue Swatch (+2,7%). Le concurrent français LVMH a dévoilé la veille une performance semestrielle remarquable, réalisée malgré un contexte exigeant.

LafargeHolcim (+2,0%) s'est adjugé la troisième place du classement, suivi par UBS (+1,4%). Credit Suisse (+0,6%) et Julius Baer (+0,1%) ont engrangé des gains plus modérés. Les grandes banques ont retenu l'attention avant leurs résultats à mi-parcours. Outre la performance trimestrielle, les conclusions attendues en fin de semaine des tests de résistance sur les établissements européens sont susceptibles d'influer sur les cours.

Financières recherchées

Les financières Swiss Re (+1,3%), Bâloise (+1,2%), Swiss Life (+1,1%) et Zurich Insurance (+1,1%) ont également été recherchées.

Les poids lourds ont par contre pesé sur l'indice des valeurs vedettes, Nestlé (-0,6%), Novartis (-0,7%) et Roche (-0,4%) finissant tous les trois en recul.

Givaudan (-1,5%) est resté en queue de peloton jusqu'à la clôture. Le géant verniolan des arômes et parfums a finalisé mardi l'acquisition d'un concurrent américain, racheté pour quelque 340 millions de dollars.

Sur le marché élargi, EFG International s'est envolé de 34,9%, malgré une rentabilité amputée de moitié au premier semestre. Le patron Joachim Strähle a indiqué à l'agence financière awp que le gros des coûts engendrés par le rachat de BSI interviendra en 2017.

Le conglomérat industriel Bucher (+6,4%) a aussi présenté ses résultats à mi-parcours, tout comme Starrag (+8,5%) et Calida (-1%).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS