Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a décollé mardi, passant l'ensemble de la séance dans le vert. L'indice SMI, regroupant ses valeurs vedettes, a dépassé la barre des 8900 points, se fixant à 8952,58 points à la clôture, soit une progression de 2,58% par rapport à la veille.

Le SLI s'est apprécié de 2,49% à 1344,70 points soutenu par l'ensemble des valeurs vedettes. Le SPI a clôturé en hausse de 2,4% à 9173,78 points.

Les milieux financiers ont évoqué un contre-mouvement aux pertes de la semaine dernière. La confiance revient d'autant plus fort que les attentats à Paris n'ont pas provoqué de mouvement de panique sur les places financières.

Dans une séance pauvre en nouvelles d'entreprises, les investisseurs ont scruté dans l'après-midi les données macroéconomiques américaines. Les prix à la consommation ont bien progressé (+0,2%) en octobre, mais la production industrielle a de nouveau baissé pour le deuxième mois consécutif.

Les discours des gouverneurs locaux de la Réserve fédérale américaine (Fed) à New York et Washington, prévus dans la soirée, pourraient quant à eux donner des indications sur le relèvement tant attendu des taux directeurs aux Etats-Unis.

La volatile Transocean (+4,6%) et Adecco (+3,8%) ont fini en tête du classement. UBS (+3,7%), Syngenta (+3,3%) et Galenica (+3,0%) ont également figuré parmi les gagnants. Parmi les autres bancaires, Julius Bär (+2,7%) a aussi terminé sur un solide gain, tandis que Credit Suisse (+1,8%) a fini sur une hausse moins marquée.

Les deux poids lourds pharmaceutiques Roche (+2,9%) et Novartis (+2,8%) ont également soutenu le SMI, tout comme Nestlé (+2,1%).

Bâloise (+1,8%) s'en est tiré honorablement après son pointage trimestriel. Sonova (+1,0%), Sika (+1,0%) et Aryzta (+1,2%) ont affiché les moins bonnes performances.

Sur le marché élargi, Sulzer (+1,1%) a nommé Greg Poux-Guillaume au poste de directeur général. Autoneum (+8,2%) a profité de commentaires et recommandations d'analystes, suivi de Sunrise (+6,5%) et Micronas (+4,6%). A l'autre bout du SPI se trouvait Züblin (-13,3%), Valartis (-8,6%) qui a dépose une demande de sursis concordataire de six mois, et lastminute.com (-3,4%).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS