Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a poursuivi mardi sur le chemin entamé lundi (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a fini sur une note peu changée mardi. La saison des résultats trimestriels a connu un premier soubresaut parmi les valeurs vedettes avec Givaudan. Les valeurs du luxe ont en partie profité des bons chiffres du géant français LVMH publiés la veille.

Le SMI a terminé sur un petit gain de 0,08% à 9267,17 points, avec un plus haut à 9282,40 et un plus bas à 9247,81. Le SLI a pris 0,25% à 1491,07 points et le SPI 0,11% à 10'583,56 points. Sur les trente valeurs vedettes, vingt ont avancé, neuf ont reculé et Julius Baer a fini stable.

Givaudan (+3,1%) a fini largement en tête après la publication de ses résultats sur neuf mois. Le spécialiste verniolan des arômes et parfums a dégagé un chiffre d'affaires supérieur aux attentes, que ce soit globalement ou par division. La croissance organique au 3e trimestre a impressionné les analystes. Baader Helvea a relevé l'objectif de cours et confirmé "buy", Kepler Cheuvreux a fait de même, mais avec recommandation "hold".

Adecco (+1,3%) et la volatile Aryzta (+1,1%) complètent le trio des plus gros gagnants.

Novartis et Roche en recul

Les valeurs du luxe Richemont (+1,0%) et Swatch (+0,7%) ont été soutenues par les résultats publiés la veille par LVMH. Le géant français a franchi la barre des 10 milliards d'euros (11,4 milliards de francs) de ventes au 3e trimestre, malgré un effet de change négatif.

Dans le camp des poids lourds, Nestlé (+0,4%) a soutenu l'indice, alors que les pharma Novartis (-0,7%) et Roche (-0,3%) l'ont tiré vers le bas.

Liberum a abaissé l'objectif de cours de Roche, justifiant cette décision par la tendance aux Etats-Unis de recourir aux biosimilaires. Le géant rhénan se tient à l'écart de ce marché. La banque d'investissement garde Roche et Novartis dans sa liste "top pick".

Derrière Novartis, Dufry (-0,5%) et ABB (-0,4%) complètent le podium des plus gros perdants.

Bossard et Orascom progressent bien

LafargeHolcim (+0,6%) a continué sur sa lancée positive. La veille, le titre a clôturé en hausse de 1,5% après la nomination de Géraldine Picaud au poste de directeur financier (CFO).

Aux bancaires, Credit Suisse a perdu 0,1%, UBS a gagné 0,1% et Julius Baer a terminé inchangée.

Sur le marché élargi, Bossard (+6,0%) a fortement progressé. Le groupe a publié des résultats en ligne avec les attentes du consensus et confirmé ses objectifs pour l'ensemble de l'année. Seul Orascom (+14,2%) faisait mieux.

L'énergéticien Alpiq (-0,3%) a repris une entreprise britannique spécialisée dans les caténaires pour le marché ferroviaire. Sans information spécifique, mais dans un gros volume, Vetropack a perdu 3,4%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS