Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse est repartie à la hausse jeudi après le recul enregistré la veille. A la clôture, l'indice vedette SMI affichait une progression de 0,41% à 8674,17 points.

Le SLI a gagné 0,35% à 1288,53 points et l'indice élargi SPI 0,45% à 8865,62 points. Sur les trente blue chips, 24 ont progressé et six reculé.

Les investisseurs restent nerveux, mais les actions restent intéressantes dans l'environnement de taux bas actuel, selon les courtiers. La politique monétaire accommodante en Europe et le fait que l'on ne s'attend plus trop à une rapide hausse de taux de la part de la Réserve fédérale américaine (Fed) entraînent un gros afflux de liquidités sur le marché, selon un observateur.

Credit Suisse accuse le coup

Credit Suisse (-3,6%) a occupé le devant de la scène après l'article du Financial Times prédisant une "importante augmentation de capital". Dans l'après-midi, l'action a perdu jusqu'à 4,5%. L'information a entraîné dans son sillage les actions UBS (-1%) et Julius Baer (-0,7%). Selon l'article du FT, le nouveau patron du numéro deux bancaire helvétique a clairement coupé court aux rumeurs d'acquisition de Julius Baer.

L'action Syngenta (-1,1%) a également nettement baissé, souffrant d'une rétrogradation de "buy" à "hold" par Baader Helvea. L'analyste en charge de l'agrochimiste a mis en avant "les coûts de défense" contre la reprise par Monsanto et la baisse de la demande en Amérique latine.

Le titre du boulanger industriel Aryzta (-0,6%) a aussi perdu du terrain. Après la baisse significative du titre, les analystes de Credit Suisse ont à leur tour réduit l'objectif de cours.

Zurich en verve

Les poids lourds pharma Roche (+1,4%) et Novartis (0,1%) ont repris du poil de la bête. Roche devrait reprendre pied au plus tard après la publication des chiffres sur neuf mois, a affirmé un intervenant.

Récemment, les pharma ont affiché une volatilité plus grande après qu'a éclaté aux Etats-Unis une polémique sur les prix excessifs des médicaments sur fond de précampagne pour les présidentielles. Actelion (+0,4%) divise les opinions: les uns voient l'entreprise d'Allschwil un candidat au rachat et les autres au contraire un futur repreneur.

Parmi les gagnants du jour, on relève Zurich (+3%) et, moins nettement, les autres assureurs Swiss Re et Bâloise prenant chacun 0,8% et Swiss Life 0,6%. Dans le camp des cycliques, Lonza (+2,2%), Transocean (+2,0%) et Sika (+1,5%) ont aussi progressé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS