Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse de Tokyo s'est envolée de 7,71% - du jamais vu depuis octobre 2008 et les turbulences de la crise financière. Un bond spectaculaire, dans le sillage des marchés mondiaux, après la récente débâcle liée aux inquiétudes sur la Chine.

A l'issue des échanges mercredi, le Nikkei des 225 valeurs vedettes s'établit à 18'770,51 points. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pris pour sa part 6,40%, à 1507,37 points.

Ce redressement intervient dans le sillage des places étrangères qui avaient toutes fini dans le vert mardi, portées par des espoirs de mesures de relance en Chine et après la publication d'une croissance meilleure que prévu en zone euro.

Avant le rebond de mercredi, le Nikkei avait chuté de 16% depuis la dévaluation soudaine du yuan par la banque centrale chinoise le 11 août. Un recul excessif selon des courtiers qui jugent qu'il est désormais nécessaire de rectifier le tir.

Le repli du yen, favorable aux titres exportateurs nippons, contribuait aussi à cette envolée: le dollar valait à la fermeture 120,40 yens, enregistrant un net regain comparé à son cours de mardi à la clôture. De même que l'euro qui oscillait autour de 134,40 yens.

ATS