Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zurich - Après un hiver difficile, la branche de la construction a bien résisté au 2e trimestre 2010, a indiqué la Société suisse des entrepreneurs (SSE). Parallèlement, l'association patronale s'est dite prête à défendre la Suva, menacée par la révision de la loi fédérale sur l'assurance-accidents.
Au deuxième trimestre, les chiffres d'affaires nominaux du secteur principal de la construction ont progressé de 4% sur un an à 5,1 milliards de francs, alors que sur les trois premiers mois de 2010, les conditions météorologiques hivernales avaient ralenti, voire paralysé les chantiers. Le rattrapage qui s'en est suivi s'est répercuté positivement sur l'activité, a expliqué la SSE.
Les réserves de travail ont évolué "de façon réjouissante". A fin juin, elles avaient progressé de 10,8% à à 13,2 milliards de francs, dépassant pour la première fois la barre des 13 milliards.
Même si les carnets de commandes sont pleins, la SSE entend mieux promouvoir son image d'employeur modèle après avoir constaté qu'elle souffrait d'un déficit d'information dans la population.
Une étude menée par l'institut de recherche Publitest a en effet mis en évidence que les personnes sondées connaissaient mal les conditions de travail dans la branche et qu'elles les jugeaient - à tort - moins favorables que dans d'autres secteurs. Soucieuse de corriger le tir, la SSE va lancer une campagne d'annonces dans les prochaines semaines.
Ne rien changerCette opération de séduction n'intervient pas par hasard. La révision de la loi fédérale sur l'assurance-accidents (LAA), qui passera devant le National cet automne, a déjà déclenché la colère de la SSE. En juin, l'association faîtière s'est déjà dite prête à déposer un référendum conjointement avec les syndicats, pour la première fois de son histoire, si le parlement se ralliait aux décisions prises en commission.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS