Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Créé en 2011, le Réseau suisse pour le soja a fait passer la part de soja issu de la production responsable d'environ 40 à 94% en Suisse (photo symbolique).

KEYSTONE/AP/Andre Penner

(sda-ats)

Le soja issu d'une production responsable et écologique doit être un standard pour la production suisse de viande, de lait et d'oeufs. Pour ce faire, agriculteurs, entreprises, commerçants et défenseurs de l'environnement ont créé mardi à Bâle une association.

Jusqu'ici, le Réseau suisse pour le soja, créé en 2011, était une communauté d'intérêts libre. Il a atteint son premier objectif: faire passer la part de soja issu de la production responsable d'environ 40 à 94% en Suisse.

"Responsable signifie que les forêts vierges sont protégées, la production de soja sans OGM est renforcée et la transparence garantie", indique le réseau dans un communiqué.

Contrôle de la qualité

Ce haut niveau de qualité doit désormais être garanti tout au long de la chaîne de production alimentaire. Chaque année, l'association publiera un rapport sur la couverture du marché avec du soja issu d'une production responsable et durable. Le contrôle des standards de qualité dans les pays de production est particulièrement important.

L'association permettra de renforcer les liens et la collaboration entre les membres fondateurs. Parmi eux, on retrouve entre autres Coop, Migros, Aldi, l'Union suisse des paysans, les Producteurs suisses de Lait, Bio Suisse ou encore le WWF. Le réseau veut encore s'élargir.

ATS