Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Abuja - Les chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), se réunissent mardi à Abuja pour un sommet extraordinaire sur la crise en Côte d'Ivoire. Ce pays est déchiré entre deux présidents proclamés, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara.
Aucun dirigeant de la Côte d'Ivoire - un des 15 membres de la Cédéaeo - n'a été invité à participer à cette réunion, a annoncé lundi à l'AFP son porte-parole. "Les invitations ont été lancées, mais aucune à la Côte d'Ivoire", a déclaré le porte-parole de la Cédéao.
Mais M. Gbagbo, au pouvoir depuis 10 ans, a envoyé des émissaires en tournée dans la sous-région à la veille de cette rencontre.
La finalité du sommet d'Abuja est de tenter de résoudre la grave crise en Côte d'Ivoire où les deux candidats au second tour de la présidentielle, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, ont été proclamés vainqueurs.
La Côte d'Ivoire est en pleine tourmente depuis que M. Gbagbo a été proclamé vendredi vainqueur de la présidentielle avec 51,45% des suffrages par un Conseil constitutionnel acquis à sa cause, qui a invalidé les résultats de la Commission électorale indépendante (CEI) donnant son rival en tête avec 54,1%.
Alassane Ouattara bénéficie d'un très large soutien international. L'ONU, les Etats-Unis, la France, l'Union européenne, la Grande-Bretagne, la Francophonie mais aussi l'Union africaine et la Cédéao ont avalisé les résultats de la CEI et reconnu sa victoire.
Dimanche, la Cédéao a condamné l'investiture de Laurent Gbagbo et annoncé une réunion extraordinaire des dirigeants régionaux sur la situation dans l'ancienne colonie française.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS