Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le 1er mai, la caisse maladie EGK augmentera ses primes de 11% en moyenne pour la franchise minimale. L'Office fédéral de la santé publique a donné son aval à cette hausse de prime. La Fédération romande des consommateurs (FRC) s'"insurge" du procédé, "rare mais légal".

EGK est une caisse de taille moyenne comptant quelque 224'000 assurés. Elle a connu une forte hausse du nombre de clients à l'automne 2010, qui n'était pas prévisible, selon le site internet de l'assureur. "La hausse touchera tous les modèles, dont les rabais seront réduits", a précisé à l'ats Sabine Helfer, porte-parole de l'OFSP, confirmant une information du "SonntagsBlick".

Les "ajustements de primes" varieront selon les régions. Ils seront "les plus prononcés dans le canton de Vaud", précise encore EGK, devenue la caisse la moins chère dans ce canton en 2010. Selon la FRC, une assurée vaudoise a été avertie que sa prime mensuelle augmentera de 79%, passant de 296 à 530 francs.

"Dindons de la farce"

Dans son communiqué publié dimanche, la Fédération romande des consommateurs s'énerve de ces augmentations, et notamment du fait qu'elles aient lieu tôt dans l'année. Pour la FRC, les assurés, attirés par des primes "attractives", sont "les dindons de la farce".

Par ailleurs, EGK a nommé un nouveau directeur "suite à sa croissance durant l'année 2010/11, aux mesures qui en ont résulté et aux problèmes de santé du titulaire du poste", Peter Rickenbacher, écrit la caisse sur son site. Son successeur est Reto Flury, précédemment directeur-adjoint.

Conditions

Selon la loi, pour augmenter les primes des assurés en cours d'exercice, il faut que la demande de la caisse concernée parvienne à l'OFSP au moins cinq mois avant l'entrée en vigueur de la hausse. Cette dernière doit être vérifiée et acceptée par l'office.

La FRC rappelle aux assurés que, dans un tel cas, ils peuvent changer de caisse-maladie. Une lettre recommandée doit parvenir à l'assureur le 31 mars au plus tard. Cette démarche n'est pas possible si l'assuré a des arriérés de primes.

ATS