Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sur cette photo prise le 15 avril par l'imageur CaSSIS, on voit un bord du cratère martien de Korolev, rempli de glace.

ESA/Roscosmos/CaSSIS/UniBE

(sda-ats)

La caméra stéréoscopique CaSSIS embarquée sur la sonde ExoMars a livré ses premières photos en couleurs de la planète rouge. Le système développé sous la direction de l'Université de Berne est ainsi prêt pour le début de sa mission principale ce samedi.

La mission ExoMars - pour exobiologie sur Mars - est une initiative de l'Agence spatiale européenne (ESA), en partenariat avec l'agence spatiale russe Roskosmos. Elle a décollé en mars 2016.

La caméra CaSSIS (Colour and Stereo Surface Imaging System) a été développée par une équipe internationale placée sous la direction de Nicolas Thomas, de l'Université de Berne, en collaboration avec l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Elle est capable de distinguer avec précision et en couleur des objets de la taille d'une voiture à 100 kilomètres de distance.

"Nous avons connu quelques petits problèmes de 'software' durant la phase de test", indique Nicolas Thomas, cité jeudi dans un communiqué de l'alma mater bernoise. Mais l'équipe est parvenue à installer un nouveau logiciel et à le mettre en route à plus de 100 millions de kilomètres de distance, alors que la sonde orbite autour de Mars, chose "tout de même étonnante", ironise le chercheur.

La récompense a suivi, avec des images en couleurs spectaculaires. L'une d'elles, prise le 15 avril, montre le bord du cratère de Korolev, rempli de glace, dans l'hémisphère nord de la planète rouge. La définition dépasse largement toutes les images livrées jusqu'ici par Hubble et d'autres télescopes.

Processus automatisé

Le but est maintenant d'automatiser entièrement le processus de prise de vues, précise le Pr Thomas. Elles seront ensuite mises à disposition des groupes de chercheurs intéressés.

Un des buts principaux de CaSSIS, dont les opérations scientifiques débutent officiellement ce samedi, est d'examiner de plus près des traces d'eau liquide découvertes récemment. Elles apparaissent régulièrement au printemps martien pour disparaître en hiver.

Installée sur l'orbiteur TGO ("Trace Gas Orbiter"), CaSSIS doit contribuer à la recherche de traces de vie sur Mars jusqu'en 2022. Entre autres activités, l'imageur peut, à partir de sources de méthane, dépister et identifier si elles émanent de vie organique ou sont le produit d'une activité volcanique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS