Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La candidature de Crans-Montana poursuit son chemin

Crans-Montana a dévoilé le logo en vue de la candidature pour les Mondiaux 2025. Le président exécutif du comité de candidature, Marius Robyr, espère bien mener ce projet à bien.

C'est une étape de plus qui a été franchie dans l'échéancier de la commune valaisanne et sa volonté d'accueillir les Mondiaux de ski alpin en Suisse romande. Après les déclarations d'intention, place à la ligne graphique, un pas supplémentaire avant le dépôt de candidature prévu pour le 1er mai 2019. Suivra le dépôt du dossier le 1er septembre de la même année, avant le choix de la ville-hôte lors du congrès de la FIS en 2020.

Avec son tempérament explosif d'ancien brigadier de l'armée suisse, Marius Robyr ne souhaite pas penser à une autre date que 2025. Bien que la proximité avec St-Moritz et les Mondiaux de 2017 ne parlent pas en faveur de Crans-Montana, Robyr veut y croire: "Si on n'y croit pas, autant ne pas y aller." Mais le Valaisan sait pertinemment qu'en cas d'échec, la porte sera toujours ouverte pour 2027 et pour 2029. Le budget d'une candidature auprès de la FIS est de 400'000 francs. La facture passe à 300'000 dès le deuxième essai. Au total, Crans-Montana aurait un budget de deux millions de francs. Si la station du Haut-Plateau obtient l'organisation des Mondiaux, le budget de la manifestation se monterait à 70 millions de francs, comme pour St-Moritz en 2017.

Saalbach, adversaire de taille

Les principaux adversaires des Suisses sont à chercher du côté de l'Autriche avec Saalbach et visiblement de l'Allemagne avec Garmisch. Recalée au profit de Courchevel/Méribel pour 2023, la station de Saalbach est la favorite naturelle pour 2025. Surtout que l'Autriche n'a plus accueilli les Mondiaux depuis Schladming en 2013.

"Cortina (2021) s'y est pris à trois fois pour les avoir, mais Courchevel les a eus du premier coup, précise Marius Robyr. Donc, c'est possible." A voir encore si une station nord-américaine se lance dans l'aventure. Mais cela ne ferait que repousser l'échéance. Un événement en 2027 serait symbolique puisqu'il coïnciderait avec les quarante ans des Mondiaux de Crans-Montana qui avaient souri comme jamais à la Suisse. La solidité du dossier valaisan tient d'abord par le soutien des autorités. Les communes sont derrière le projet. Idem pour le canton et Swiss-Ski.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.