Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mitt Romney est reparti jeudi en campagne tonifié par sa bonne performance au premier duel télévisé de la course présidentielle, qui a eu lieu mercredi. Quant à Barack Obama, il devra rassurer ses partisans après une prestation décevante.

Deux tiers des électeurs interrogés, après cette première joute d'une heure et demie, ont estimé que Mitt Romney en est sorti vainqueur, alors qu'un quart penche pour Barack Obama, selon un sondage mené par CNN-ORC. A Denver (Colorado), le candidat républicain à la Maison Blanche a ainsi redonné espoir à son camp.

D'égal à égal

Attaquant le bilan économique du président, le candidat républicain s'est tenu au message central de sa campagne: "Si le président est réélu, la classe moyenne continuera à être écrasée, avec des salaires en baisse et des prix en hausse".

Argument auquel Barack Obama a rétorqué: "La perspective de M. Romney est que si nous baissons les impôts pour les riches et supprimons des réglementations, nous vivrons mieux. J'ai un avis différent".

Barack Obama s'empêtre

Le premier débat est souvent le plus délicat pour le président sortant. Trois des quatre derniers présidents qui briguaient un deuxième mandat - Ronald Reagan en 1984, George Bush père en 1992 et son fils en 2004 - ont été malmenés à cette occasion.

Barack Obama n'a pas fait exception. Alors que Mitt Romney a prouvé qu'il pouvait débattre d'égal à égal avec un chef d'Etat sans paraître arrogant, M. Obama s'est souvent empêtré dans de longues réponses tortueuses, le visage tendu et parfois éteint malgré quelques bonnes formules.

Un éventuel impact de la soirée sur les sondages a cependant été balayé par le proche conseiller d'Obama David Plouffe, immédiatement après la rencontre: "Nous nous fichons des sondages nationaux", a déclaré ce spécialiste des batailles électorales.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS