Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La caravane de migrants arrive, fragmentée, à Mexico

Les migrants continuent leur mouvement vers la frontière des Etats-Unis.

KEYSTONE/AP/RODRIGO ABD

(sda-ats)

La première caravane de migrants en route vers les Etats-Unis s'est fragmentée et arrive depuis dimanche en ordre dispersé à Mexico. Environ 2000 d'entre eux ont été hébergés dans un refuge, tandis que les autres tentaient de rejoindre la capitale à bord de camions.

Une partie du reste de la "caravane" a passé la nuit à Puebla, à environ 120 km de la mégapole. Quelque 1500 autres, principalement des femmes et des enfants, quittaient lundi la ville de Cordoba, plus à l'est, dans l'Etat du Veracruz, en direction de la capitale.

Cette caravane "va entrer par vagues dans la ville" a expliqué Nashieli Ramirez, directrice de la Commission des droits humains à Mexico, pour atteindre "environ 5000 personnes d'ici mercredi". De nombreux migrants ont prévu de faire des démarches administratives auprès des autorités mexicaines pour obtenir un permis de transit afin de rejoindre la frontière des Etats-Unis.

"On se sent ému (d'être à Mexico), d'avoir reçu autant de marques d'attention", a commenté Teodoro Josué, un migrant hondurien de 21 ans à son arrivée dans la capitale. "Le climat nous a pas mal affecté, nous avons tous eu la grippe, mais peu importe, nous continuons la lutte."

Fuir la violence et la pauvreté

Cette caravane, partie le 13 octobre du Honduras, avait franchi illégalement la frontière du Mexique avec le Guatemala, fuyant la violence et la pauvreté dans leur pays.

A Puebla, les migrants ont été logés dans quatre refuges mis à leur disposition par l'église catholique. Les migrants y sont arrivés en camionnettes, camions, autobus de la police locale ou même en taxis. Le gouvernement de Puebla a mobilisé des équipes médicales et des volontaires pour prendre soin des migrants.

Vendredi, le gouverneur du Veracruz avait promis de leur fournir des bus pour rejoindre la capitale, avant de se raviser, indiquant que la capitale mexicaine ne se trouvait pas en mesure de les héberger, du fait de la coupure d'eau de plusieurs jours qu'elle subit suite à des travaux de maintenance.

Caravanes au Chiapas

Quelque 2000 migrants centraméricains d'une seconde caravane ont quitté lundi Arriaga, dans l'Etat du Chiapas, en direction de Tapanatepec, dans l'Etat voisin de Oaxaca. A la différence de la première caravane, la population n'était pas sortie la veille pour accueillir ces migrants avec de l'eau et de la nourriture.

Un troisième groupe de migrants, majoritairement salvadoriens, est arrivé dimanche à Tapachula, au Chiapas, et suit la même route.

Plus de 7000 militaires à la frontière

Ces caravanes ont déclenché les foudres de Donald Trump. Le président américain a placé l'immigration au centre de sa campagne pour les élections de mi-mandat du 6 novembre. Il a annoncé qu'il pourrait déployer jusqu'à 15'000 soldats à la frontière américano-mexicaine pour tenter de les arrêter.

Quelque 4800 soldats américains étaient d'ailleurs déployés lundi dans des Etats frontaliers du Mexique, a annoncé un porte-parole du ministère américain de la Défense, le colonel Bob Manning. Sur ce total, 1100 sont en Californie, 1100 en Arizona et 2600 au Texas.

"Nous devrions atteindre avant la fin de la journée les 5200" prévus, qui rejoindront 2100 réservistes de la Garde nationale présents depuis plusieurs mois dans cette zone, a-t-il ajouté. M. Manning s'est cependant déclaré incapable de chiffrer le coût de cette opération voulue par Donald Trump et qualifiée de manoeuvre politique par l'opposition.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.