Toute l'actu en bref

L'IFSN a imposé à la société d'exploitation de la centrale de Leibstadt une réduction de la puissance thermique et des moyens de surveillance accrus (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La centrale nucléaire de Leibstadt (AG) va être redémarrée dans les prochains jours. L'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) a donné jeudi son feu vert en ce sens. Arrêté depuis août dernier, le réacteur ne tournera toutefois pas à plein régime.

L'IFSN a examiné l'analyse des causes des états d'ébullition critiques ("dryouts" ou assèchements) et les mesures qui en découlent pour prévenir ce problème. Sur cette base, l'autorité de surveillance a autorisé le redémarrage de la centrale nucléaire sous conditions, écrit-elle jeudi. Et d'ajouter: "une exploitation sûre sans mise en danger de l'homme et de son environnement est garantie."

Parmi les mesures prises pour éviter des états d'assèchement, l'IFSN a ordonné une réduction de la puissance thermique à 95% au maximum dans un premier temps. D'ici à la prochaine révision, prévue à la mi-septembre, cette dernière devra même être réduite à 88%.

La centrale devra en outre être immédiatement arrêtée en cas d'augmentation des émissions de gaz radioactifs. A cet égard, des mesures de surveillance et de sécurité supplémentaires ont été imposées à l'exploitant. La centrale nucléaire de Leibstadt sera remise en service "dans les prochains jours" après avoir passé avec succès les tests de sécurité, écrit la société d'exploitation.

ATS

 Toute l'actu en bref